MAROC
26/12/2018 10h:35 CET

Libye: L'EI revendique l'attaque contre le ministère des Affaires étrangères

Le sort d'une ouvrière resterait en suspens.

Reuters

TERRORISME - Le groupe État islamique (EI) a revendiqué l’attaque suicide perpétrée contre le ministère des Affaires étrangères à Tripoli ce lundi 25 décembre, et qui a fait trois morts, a indiqué mardi le Centre américain spécialisé dans la surveillance de la mouvance jihadiste (SITE), rapporte la MAP.

Trois “soldats du califat” portant des ceintures d’explosifs et munis d’armes automatiques ont réussi à “prendre d’assaut le quartier général du ministère des Affaires étrangères du gouvernement apostat libyen dans le centre de Tripoli”, indique un communiqué de l’agence de presse groupe EI, relayé sur les réseaux sociaux.

L’EI revendique

Au moins trois personnes ont été tuées et dix autres blessées dans une attaque terroriste perpétrée, mardi à Tripoli, contre le ministère des Affaires étrangères, selon un bilan révélé par des services de sécurité et le ministère libyen de la Santé.

Alors que l’agence de presse turque Anadolu annonçait hier que l’une des victimes était marocaine, Tel Quel Arabi affirme de son côté, citant des sources diplomatiques, que cette dernière est blessée à l’épaule et que ses jours ne seraient pas en danger.

Le ministère libyen des Affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué, qu’il s’agissait d’une “attaque suicide” menée par des ”éléments terroristes”, tout en saluant le professionnalisme des services de sécurité, ayant permis de limiter le nombre des victimes.

Déchirée par des luttes de pouvoir et minée par une insécurité chronique, la Libye est devenue un repaire pour les jihadistes après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. L’EI avait profité du chaos pour s’implanter à Syrte, Benghazi, Derna, al-Nawfaliya (est), et Sabratha (ouest), mais les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA) basé à Tripoli, ont repris le contrôle de ces régions en décembre 2016, après plus de huit mois de combats meurtriers.