MAROC
25/06/2018 10h:50 CET

Libye: Environ 1.000 migrants secourus en Méditerranée en 24 heures

Pour la seule journée de dimanche.

Marine libyenne/Facebook

INTERNATIONAL - Quelque 1.000 migrants ont été secourus dimanche au large de la Libye lors d’une tentative de traversée de la Méditerranée vers l’Europe, a annoncé lundi la marine libyenne.

Dimanche, tard dans la soirée, 490 migrants en difficulté sur des canots pneumatiques au large de Garabulli (à l’est de Tripoli) sont arrivés à bord d’un navire de la marine libyenne au port de la capitale libyenne, d’après Rami Ghommeidh, un officier de la marine.

Un autre groupe de 361 migrants, dont 88 femmes et 44 enfants, a été secouru au large d’Al-Khoms, 100 kilomètres à l’est de Tripoli, selon le porte-parole de la marine, Ayoub Kacem. 

Plus tôt dans la journée, 97 migrants ont aussi été sauvés dans la même zone, a précisé M. Kacem.

2.000 migrants secourus depuis mercredi

Au total depuis mercredi, environ 2.000 migrants ont été interceptés ou secourus par la marine libyenne. 

La marine libyenne a mis en garde jeudi contre “une hausse inquiétante” du nombre des embarcations de migrants clandestins et des appels de détresse provenant de bateaux vétustes.

Samedi, le porte-parole de la marine libyenne a annoncé la mort de cinq migrants originaires du Soudan, du Nigeria, du Tchad et d’Égypte, qui étaient tous à bord du même bateau. Ils ont été repêchés au large de Garabulli, à l’est de Tripoli.

L’Europe concernée

Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, attendu lundi en Libye, a remercié les autorités libyennes pour avoir recueilli en mer et ramené en Libye plus de 820 migrants dans la journée de dimanche. 

Sur Twitter, le ministre, dirigeant du parti d’extrême-droite de la Ligue du Nord, a annoncé avoir rencontré son homologue libyen Abdulsalam Ashour.

“Ici à Tripoli, je viens de rencontrer le ministre de l’Intérieur libyen Abdulsalam Ashour. Mon engagement sera maximal pour renforcer l’amitié entre nos deux pays et la collaboration sur tous les fronts, à commencer par l’urgence de l’immigration. Je vous tiens au courant!”

Dimanche 24 juin, un mini-sommet sur la migration, rassemblant les représentants de seize pays européens, s’est tenu à Bruxelles pour tenter d’endiguer la crise.

Aucune conclusion commune n’a été adoptée mais les différents ministres ou chefs d’État, parmi lesquels la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron et le chancelier autrichien Sebastian Kurz ont parlé de discussions “positives”.