TUNISIE
23/08/2018 14h:56 CET

L’huile de coco est du "pur poison", selon une prof d’Harvard

Plusieurs nutritionnistes, dont Laura Thomas, ont également déjà mis en doute les bienfaits de l’huile de noix de coco sur la santé.

oska25 via Getty Images

La populaire huile de coco serait du “pur poison” et “l’un des pires aliments que vous pouvez manger”, selon une professeure de la prestigieuse université Harvard.

Lors d’un discours donné à l’Université de Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, Dr. Karin Michels a suggéré que l’huile ne méritait vraiment pas sa réputation d’ingrédient santé, puisqu’elle contient une teneur élevée en acides gras insaturés.

Elle a affirmé que l’huile, qui peut être utilisée pour faire rôtir des aliments, est plus malsaine que le saindoux traditionnel, selon une traduction du Business Insider.

 

Dr. Michels est encore allée plus loin. Elle aurait aussi dit que les soi-disant “superaliments” sont inutiles, car les vitamines dont nous avons besoin pour être en bonne santé peuvent être obtenues à partir de fruits et légumes standards.

“Nous sommes correctement et suffisamment approvisionnés [en vitamines]”, a-t-elle déclaré, selon la traduction.

L’huile de coco contient environ 86% de graisses saturées et environ un tiers de graisses saturées de plus que le beurre qui en contient 52%, selon la Fondation du coeur britannique. Les régimes riches en graisses saturées sont connus pour être associés à un risque accru de maladie cardiaque, d’accident vasculaire cérébral et de taux de cholestérol élevé.

“Il y a eu des spéculations selon lesquelles une partie des graisses saturées présentes dans l’huile de noix de coco pourrait être meilleure pour nous que d’autres graisses saturées, mais jusqu’à présent il n’y a pas assez de recherches de qualité pour nous donner une réponse définitive”, affirme la nutritionniste Victoria Taylor.

“Ce que nous savons, c’est que le remplacement des graisses saturées par des graisses insaturées telles que l’huile végétale, l’huile d’olive et l’huile de tournesol, ainsi que leur version en aérosol, est un moyen efficace de réduire les taux de cholestérol LDL (lipoprotéines de basse densité). Ce serait donc un choix plus sain”.

L’année dernière, des spécialistes de l’association américaine de cardiologie avaient affirmé que ladite huile n’était effectivement pas plus saine que le beurre ou même la graisse de boeuf.

Plusieurs nutritionnistes, dont Laura Thomas, ont également déjà mis en doute les bienfaits de l’huile de noix de coco sur la santé.

“Les évangélistes de l’huile de noix de coco affirment qu’elle “stimule le métabolisme”, rend la peau “brillante” [probablement dans l’obscurité?], est bonne pour le cœur, prévient la démence, réduit le cholestérol, aide à la maladie de Crohn et le SCI. Je ne veux pas être une totale pessimiste, mais c’est de la merde”, a-t-elle écrit dans un blogue publié sur le HuffPost Royaume-Uni.

“Donc, si c’est votre truc, utilisez de l’huile de coco pour enlever votre maquillage, mais ôtez-le de vos smoothies [...] Si vous devez l’utiliser en cuisine, utilisez la plus petite quantité possible. Capisce?”.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Royaume-Uni a été adapté de l’anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.