ALGÉRIE
31/12/2018 13h:57 CET

L'hôpital de Ben Aknoun accueille son jardin thérapeutique

Ce jardin est destiné à offrir des activités horticoles aux patients de longue durée.

Hôpital Abdelkader Boukhroufa/ site

Le premier jardin thérapeutique en milieu hospitalier, à l’échelle nationale, destiné à offrir des activités horticoles aux patients de longue durée, a été inauguré dimanche à l’hôpital Abdelkader Boukhroufa de la commune de Ben Aknoun (Alger) par la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima-Zohra Zerouati.

D’une superficie de 618 m2, cet espace, situé au sein de l’hôpital Abdelkader Boukhroufa est destiné aux patients traités pendant une longue période, à ceux à mobilité réduite, aux enfants et leurs garde-malades mais aussi aux éducateurs, au personnel soignant et aux associations.

Financé par différents partenaires économiques (publics et privés) et des bénévoles, ce jardin a pour but de pratiquer l’activité nommée “hortithérapie”, une discipline qui emploie des activités horticoles afin de permettre aux patients de participer à leur propre processus de guérison.

Selon les responsables du Conservatoire national des formations à l’environnement (CNFE), établissement sous tutelle du ministère à l’origine de cette initiative, “il s’agit de participer à l’amélioration de la qualité des soins et de la prise en charge des malades et de leurs familles dans le milieu hospitalier”.

Pour ce faire, ce jardin comporte une serre de jardinage, des coins de culture maraichère et de plantes aromatiques et médicinales, un mur végétal, une fontaine d’eau et une aire de détente et de jeux.

Dans le cadre de ce projet, un manuel a été produit expliquant les différentes pratiques possibles au sein du jardin contribuant à la guérison des patients selon leurs types de pathologies, a indiqué la coordinatrice de ce projet, Raja Ben souiah.

“C’est un espace thérapeutique conçu en priorité aux personnes à mobilité réduite leur offrant un espace en plein air contribuant favorablement sur le plan psychique et moteur au processus de guérison”, a-t-elle souligné. Lors d’un point de presse en marge de l’inauguration de cet espace, Mme. Zerouati a insisté sur les retombées positives considérables de ce type d’activité sur le processus de guérison des patients.

La ministre a, par ailleurs, évoqué la question de la réduction de l’utilisation des sacs plastiques. Elle a ainsi souligné la hausse apportée par la Loi de finances 2019, de la taxe sur les sacs plastiques qu’ils soient produits localement ou importés, passant de 10 à 40 da/kg. Sur le même thème, Mme Zerouati a rappelé la nécessité de l’implication du citoyen pour la réduction de la consommation des sacs plastiques.

A noter que la ministre a également effectué, ce dimanche des visites au niveau du jardin de la Liberté et celui de Tifariti au niveau de la commune d’Alger- centre. Elle a également donné le coup d’envoi d’une opération de reboisement réalisée par les habitants de la commune de Rais Hamidou.