TUNISIE
16/03/2016 11h:27 CET

Le légendaire "Lézard rouge" reprend ses navettes quotidiennes au profit des Tunisiens

TOURISME -Le légendaire train touristique "Lézard rouge" parcourant les gorges de Selja (au centre-ouest) a repris mercredi 16 mars sa marche en avant quotidienne au profit des Tunisiens, après avoir desservi à raison d'une fois par semaine.

Les dernières navettes quotidiennes assurées par le train remontent à l’hiver dernier, du 20 décembre 2015 au 3 janvier 2016.

Prenant son départ de Métlaoui (centre-ouest du pays), le train traverse 43 kilomètres pour s'arrêter à Redeyef près de Gafsa, en empruntant les chemins pris par les trains miniers transportant le phosphate, plongeant les usagers dans le canyon de Selja.

Offert par la France à la Tunisie, le "Lézard rouge" a été emprunté par la royauté (le Bey et sa cour) pour servir lors des déplacements entre le Bardo, Tunis, Hammam-Lif et La Marsa. Le train a également vu à son bord, Moncef Bey et Lamine Bey ainsi que de nombreuses personnalités étrangères... Le riche décor de ce véhicule royal rappelle l'Orient-Express, célèbre train de luxe ayant relié Paris à l'ancienne Constantinople.

À l'indépendance de la Tunisie, le train, vu comme un symbole colonial, a été abandonné pour réapparaitre sous la dénomination de "Lézard rouge" en 1975. Après quelques années de rénovation, il est remis en circulation pour relier Métlaoui à Redeyef en 1984.

En 2010, face à la baisse de fréquence touristique dans la région, l'exploitation du train est arrêtée. Elle ne reprendra qu'une année plus tard en décembre 2011, à raison d’une navette par semaine au profit des visiteurs Tunisiens, contre six navettes par semaine au profit des touristes.

"Les activités du Lézard rouge ont connu une régression au cours des cinq dernières années en raison de la situation générale du pays et à Gafsa (insécurité)", a précisé le directeur de la société touristique chargée de l’exploitation du train, Abdelaziz Trabelsi à l'agence TAP.

Selon les statistiques de la société chargée de l’exploitation du train, le "Lézard rouge" ne représente que 20% de ses activités avant 2011.

Depuis 2011, le nombre de visiteurs tunisiens s’élève à 90%, contre 10% seulement de touristes étrangers, selon les mêmes statistiques.

Galerie photo Le Lézard rouge Voyez les images
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.