TUNISIE
01/12/2018 17h:16 CET

L'extase de Poutine et MBS au G20 pour leurs retrouvailles passe mal

Les deux hommes sont accusés par certains internautes d'avoir "du sang sur les mains".

INTERNATIONAL - Les dirigeants du G20 ont ouvert à Buenos Aires un sommet pour le moins tendu à Buenos Aires, ce vendredi 30 novembre. Vladimir Poutine et Mohammed ben Salmane, surnommé MBS, ont néanmoins affiché leur bonne entente. Tout sourire, ils se sont salués avec une cordialité très remarquée, avec un geste à mi-chemin entre la poignée de main et le “high five”. Une amitié qui n’a pas manqué de faire réagir.

Certains internautes ont en effet été particulièrement surpris, voire choqués par le geste des chefs d’État. Les deux hommes sont en effet particulièrement critiqués sur la scène internationale. Vladimir Poutine est critiqué pour les tensions avec l’Ukraine, après l’arraisonnement de trois navires de la marine ukrainienne en mer Noire par les gardes-côtes russes. De son côté, MBS a vu sa réputation de réformateur entachée par l’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi. Tous deux ont en commun de contrôler une ressource stratégique majeure: le pétrole.

  

Vous voulez vraiment savoir qui est Vladimir Poutine? Regardez cette JOYEUSE, heureuse accolade aux éclats avec le prince MBS à l’instant. Cet homme a obtenu que le journaliste Jamal Khashoggi soit assassiné et découpé en morceaux et voici l’adorable accolade qu’il reçoit. Les deux hommes incarnent le mal”.

Comme c’est sympathique, Poutine et le prince d’Arabie Saoudite MBS, meilleurs copains

MBS et Trump ont échangé des “plaisanteries”

D’autres ont préféré s’amuser du “high five”, en imaginant ce que les deux chefs d’État avaient bien pu se confier.

Poutine: Vieille scie, quoi de neuf.

MBS: Tu faisais tuer des journalistes alors que j’étais encore à l’école! J’arrive pas à croire ce qui se passe frère”.

Les présidents Macron et Trump ont également échangé avec MBS. Selon le journaliste de CNN Jim Accosta, qui rapporte les propos de la Maison Blanche, le chef d’État américain aurait ”échangé des plaisanteries”. Le Français aurait lui parlé Khashoggi, Yémen et prix du pétrole.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.