ALGÉRIE
29/06/2018 08h:42 CET

L'examen de la liste des daïras à promouvoir en wilayas déléguées "arrive à sa fin"

NurPhoto via Getty Images

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui a annoncé, jeudi à Alger, que son département ministériel était sur le point d’achever l’examen de la liste des daïras concernées par la promotion en wilayas déléguées au niveau des Hauts-Plateaux, rappelant que l’annonce de la liste finale relève des prérogatives du président de la République.   

Lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales, le ministre a indiqué que dans le cadre de la deuxième phase du plan stratégique du président de la République, les services de son ministère étaient “sur le point d’achever l’examen de la liste des daïras concernées, au niveau des Hauts-plateaux, par la création de nouvelles wilayas déléguées”, ajoutant que “les derniers préparatifs sont en cours pour concrétiser cette opération, selon des normes objectives répondant aux exigences du développement local escompté par les pouvoirs publics”.     

Le ministère de l’Intérieur, ajoute le ministre, procède à “une opération d’évaluation des wilayas déléguées au niveau du Grand Sud qui ont bénéficié d’importantes ressources matérielles, financières et humaines d’environ 30 milliards de dinars”.    

Pour M. Bedoui, “les résultats de cette opération seront exploités lors de la création de nouvelles wilayas déléguées”, affirmant que “le principal objectif de la stratégie du président de la République est d’eriger ces wilayas déléguées en wilayas autonomes dans le cadre du nouveau découpage administratif qui sera présenté aux deux chambres du parlement”.      

Dans le même contexte, le ministre a dit que “l’annonce officielle de la liste de promotion des daïras en wilayas déléguées ne relève pas des prérogatives d’un membre du gouvernement”, ajoutant que “le président de la République est le seul habilité, par la Constitution, à prendre la décision finale, à travers les mécanismes adoptés tels que le conseil des ministres”.  

Répondant à la question du député Habibi Touhami relative à la promotion de la daïra d’El Abiodh Sidi Cheikh en wilaya déléguée, dans le cadre du nouveau découpage administratif, M. Bedoui a rappelé que “le mode de création de wilayas déléguées a été défini par le président de la  République, Abdelaziz Bouteflika, lors du Conseil des ministres restreint tenu le 27 janvier 2015 consacré au développement dans les wilayas du Sud et des Hauts-plateaux”.   

La définition des priorités liées à la révision du découpage administratif actuel s’est faite en trois phases, lancées dans les wilayas du sud, a indiqué M. Bedoui.

Dans ce cadre, le ministère de l’Intérieur a veillé, en collaboration avec les secteurs concernés, à mettre en £uvre la décision du président de la République de créer 10 circonscriptions administratives au Sud, avec la mobilisation des moyens matériels, humains et financiers nécessaires pour rapprocher l’administration du citoyen et prendre en charge ses préoccupations, a précisé le ministre.

Les efforts se poursuivent pour assurer les conditions idoines afin de permettre aux wilayas déléguées du sud d’accomplir pleinement leurs missions, en renforçant leurs prérogatives en matière de mise en oeuvre de leurs programmes de développement.  

Concernant la daïra d’El Abiodh Sidi Cheikh (El Bayadh), situé à quelque 120 km du chef lieu de wilaya, elle dispose d’atouts qui seront pris en considération lors de la création de daïras déléguées. Il s’agit de structures et de centres économiques et sociaux dans divers domaines.