MAROC
20/10/2018 14h:31 CET

L'Espagne renvoie vers le Maroc une vingtaine de migrants recueillis au large de Melilla

En application de l'accord de réadmission signé en 1992 entre les deux pays.

SOPA Images via Getty Images
Des migrants accueillis par la Croix Rouge au port de Malaga, en Espagne, octobre 2018.

IMMIGRATION - L’enclave espagnole de Melilla a annoncé, vendredi 19 octobre, le renvoi vers le Maroc d’une partie des 30 migrants clandestins arrivés le matin dans un bateau sur les îles espagnoles Zaffarines, au large des côtes marocaines, en application de l’accord de réadmission signé en 1992 entre les deux pays.

Comme indiqué par la délégation du gouvernement espagnol à Melilla, les migrants “seront réadmis par le Maroc dans les prochaines heures en application du traité signé entre les gouvernements espagnol et marocain en 1992.”

Des sources de la délégation gouvernementale ont déclaré à l’agence de presse EFE que les quatre enfants et les quatre femmes qui se trouvaient à bord de ce bateau resteraient en Espagne et que le traité ne leur serait pas appliqué, de même que les demandeurs d’asile de sexe masculin, dont le nombre n’a pas encore été communiqué.

Selon les équipes espagnoles de sauvetage en mer Salvamento Marítimo, la délégation gouvernementale a demandé le transfert des migrants qui ont débarqué d’un petit bateau sur les îles Zaffarines vendredi matin et ont été transportés à Melilla en début d’après-midi.

À leur arrivée à Melilla, les migrants ont été pris en charge par la Croix-Rouge et emmenés à la police nationale dans plusieurs camionnettes, précise EFE.

Le 17 juin dernier, 8 des 13 migrants ayant débarqué sur les îles Zaffarines avaient été transmis aux autorités marocaines en application de l’accord de réadmission existant entre l’Espagne et le Maroc.

Les cinq autres ont présenté une demande d’asile et ont été transférés au Centre de séjour temporaire pour immigrants (CETI) à Melilla.