MAROC
09/02/2019 09h:36 CET

L’Espagne fait don au Maroc du grand théâtre Cervantes de Tanger

Le mythique théâtre va renaître de ses cendres.

Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc

CULTURE - Le gouvernement espagnol, réuni vendredi en Conseil des ministres, a adopté une décision selon laquelle l’Espagne fait don au Maroc, de manière irrévocable, du grand théâtre Cervantes de Tanger.

Le Conseil des ministres espagnol a adopté une décision autorisant la signature et l’application provisoire du protocole entre l’Espagne et le Maroc portant sur le don, de manière irrévocable, du grand théâtre Cervantes de Tanger, précise un communiqué de l’exécutif espagnol.

Cette cession intervient suite à une offre du gouvernement marocain de restaurer et gérer le théâtre en contrepartie d’en devenir le propriétaire et d’un engagement de sa part de préserver le cachet espagnol dans la programmation culturelle de cette institution.

La cession de cet édifice au Maroc sera faite à travers un protocole qui, par sa forme et son contenu, constitue un accord international. Le texte devra ainsi être adopté par les deux chambres du parlement espagnol.

Le gouvernement espagnol rappelle que le grand théâtre Cervantes de Tanger constitue l’un des édifices culturels les plus importants de la ville du détroit, soulignant qu’il s’agit aussi d’un bâtiment d’une grande valeur architecturale qui a besoin d’être réhabilité. 

Anaïs Lefébure/HuffPost Maroc

La restauration de ce bâtiment de 1.400 places, qui ne devrait plus accueillir uniquement des pièces théâtrales mais abritera d’autres formes d’expression culturelle, nécessiterait un investissement de cinq millions d’euros, selon El País. La gestion de la programmation de ce nouveau lieu culturel relèvera d’une commission mixte espagnole et marocaine, bien que le Maroc préférait que la commission mixte ne soit opérationnelle que pendant les travaux de restauration, souligne le quotidien espagnol.

Propriété de l’Espagne depuis 1928, le grand théâtre Cervantès, construit par un riche commerçant espagnol en 1913, est à l’agonie depuis plus de trente ans. Fin 2015, l’Espagne annonçait la cession imminente du bâtiment au Maroc, après des années de négociations.

Mais l’accord a tardé à être signé. En cause: la double crise gouvernementale, vécue d’abord par l’Espagne en 2016, qui a mis dix mois à former un gouvernement, puis par le Maroc en 2017, qui a attendu la formation du sien pendant plus de six mois.

“Théoriquement, l’accord est bouclé. Mais l’absence de gouvernement empêche la signature des textes de cession”, expliquait en 2017 au HuffPost Maroc Rachid Taferssiti, président de l’Association Al Boughaz pour la sauvegarde du patrimoine de Tanger.

Le théâtre a vécu à pleine capacité jusqu’aux années 80 mais n’était plus actif depuis 1993, après avoir organisé une dernière exposition de photographies.

LIRE AUSSI:

Pourquoi le théâtre Cervantès de Tanger tarde à être cédé au Maroc

Le mythique théâtre Cervantès de Tanger sera cédé au Maroc (PHOTOS)