MAROC
06/01/2019 15h:54 CET

L'Espagne expulse un imam au Maroc pour "ses activités contraires à la sécurité nationale"

Le Marocain était également connu pour proclamer des discours salafistes dans lesquels il “rabaissait l’Occident et en particulier les Espagnols”.

hayatikayhan via Getty Images

 RADICALISATION - Ce jeudi 3 janvier, la police espagnole a expulsé un imam de nationalité marocaine pour “des activités contraires à la sécurité nationale”, selon des sources de la lutte contre le terrorisme citées par l’agence de presse espagnole EFE.

L’imam, âgé de 42 ans, exerçait à San Agustín, dans la municipalité d’El Ejido située dans la ville andalouse d’Almería. “Des sources ont souligné que l’imam avait adopté un profil ‘d’application de plus en plus radicale et stricte du Coran’ et était devenu une référence dans les milieux les plus extrémistes, alors que son activité avait suscité le rejet de la part de musulmans plus modérés de la communauté”, rapporte le journal espagnol 20 minutes, citant EFE.

Le Marocain était également connu pour proclamer des discours salafistes dans lesquels il “rabaissait l’Occident et en particulier les Espagnols”. Ses paroles attiraient “même ceux qui n’étaient pas de la région à la mosquée Assediq”, précisent les sources.

Ce 4 janvier, c’est le Danemark qui a expulsé l’un de ses occupants au Maroc: le propagandiste d’Al Qaïda Said Mansour. Âgé de 58 ans, il avait été condamné en 2016 à quatre ans de prison pour apologie du terrorisme et soutien à l’organisation terroriste Al Qaïda.