MAROC
22/06/2019 16h:40 CET

L'escroc espagnol Félix Ramos en prison à Tanger pour pédophilie

Il est accusé d'avoir violé un jeune Marocain dès ses 14 ans.

Felix Ramos/Facebook

JUSTICE - Derrière les barreaux. Le citoyen espagnol Félix Ramos, photographe et présentateur télé qui évolue dans le milieu du showbiz à Marbella, déjà accusé d’escroquerie, a été placé en détention jeudi 20 juin à Tanger pour des crimes de pédophilie, rapporte El Español.

L’homme avait été arrêté lundi au port de Tanger par la police et interrogé pour deux allégations de fraude et de falsification. Son passeport lui avait été retiré et il avait été relâché sous des accusations, indique le quotidien espagnol.

Suite à la plainte d’un jeune Marocain de 19 ans, M. B., déposée à son encontre mardi, il a ensuite été arrêté pour des crimes de “maltraitance de mineurs et de traite des personnes” et incarcéré pour un crime présumé de pédophilie. Il est accusé d’avoir violé le jeune homme dès ses 14 ans.

Selon les déclarations de la présumée victime, Félix Ramos aurait également entretenu des relations sexuelles avec d’autres adolescents et présenté M. B. à son ami Rafael Ojeda, un chanteur espagnol de flamenco, travesti, connu sous le nom de scène “Falete”. Ce dernier aurait aussi violé le jeune homme en échange de quelques sommes d’argent.

Félix Ramos est également poursuivi pour escroquerie. Il aurait fait payer à un homme d’affaires marocain d’origine belge et un restaurateur français basé au Maroc une cotisation annuelle pour devenir membre de l’Association des orphelins de la garde civile à 550 euros (au lieu de 10 euros) et falsifié plusieurs diplômes et titres honorifiques.