MAROC
14/11/2018 18h:11 CET

Les victimes de l'immigration clandestine originaires de Salé seront rapatriées

Les frais de rapatriement pour chacune des victimes sont estimés à 70.000 dirhams.

SOPA Images via Getty Images

DRAME - Décision prise. Le gouvernement prendra en charge le rapatriement des jeunes ayant perdu la vie dans le naufrage d’un bateau pneumatique qui les emmenait clandestinement vers l’Espagne. Dans ce voyage d’infortune, 19 jeunes de Salé, habitant Laayayda, ont trouvé la mort, dont le triple champion national de kick-boxing Ayoub Mabrouki

C’est le site d’information PJD.ma qui rapporte cette information précisant que le chef du gouvernement Saad-Eddine El Othmani s’est engagé à assurer le rapatriement de 19 corps retrouvés pour l’instant sur la plage de Cadix en Espagne, en attendant que d’autres passagers de cette “patera”, toujours portés disparus, soient retrouvés. El Othmani en a informé, hier soir, son ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger, Abdelkarim Benatiq, alors que ce dernier était en compagnie des membres de la commission parlementaire des Affaires étrangères de la Chambre des représentants pour la discussion du projet de loi de finance sectoriel. 

Les familles des victimes pourront faire leur deuil après le choc de ce drame qui s’est abattu sur elles. Le député du PJD de la circonscription de Laayayda, Youssef Gharbi, a exprimé son soulagement dans une déclaration au même site d’information soulignant que les frais de rapatriement pour chacune des victimes sont estimés à 70.000 dirhams. 

Relayant l’impact de ce drame sur Salé, le vice-président de la mairie de la ville, Abdellatif Soudou (PJD), s’est réjoui également de cette nouvelle saluant, sur sa page Facebook, toutes les parties ayant contribué à soutenir les familles endeuillées. Et de citer, notamment, le consul du Maroc, les membres de cette commission parlementaire et quelques membres du gouvernement.   

Soudou a aussi posté sur sa page une photo montrant les titres et les médailles du jeune sportif slaoui de 21 ans qui, cherchant à réaliser son rêve de devenir un “Badr Hari”, a trouvé la mort sur la plage de Cadix où il porte désormais l’étiquette du n°10, la dixième victime retrouvée par la Guardia Civil. Avec amertume, le vice-président de la mairie de Salé pleure ces victimes de l’immigration clandestine précisant que 19 corps ont été retrouvés et 4 autres sont toujours recherchés. Tandis que 22 autres ont eu la vie sauve.