ALGÉRIE
15/12/2018 12h:37 CET | Actualisé 16/12/2018 10h:43 CET

Les "victimes de Ennahar" portent plainte contre la télévision et son patron

Archives

Les journalistes Abderrahmane Semmar, Merouane Bendiab, un représentant de Adlène Mellah, emprisonné à El Harrach, les artistes Kamel Bouaakaz et Mister AB, et l’ex footbaleur Fodhil Dob ont décidé de porter plainte contre la chaîne de télévision Ennahar et son patron Anis Rahmani. 

Dans un communiqué parvenue ce 15 décembre à notre rédaction, les journalistes, artistes ou sportif se disent décidés “à entreprendre de nouvelles poursuites judiciaires contre Ennahar TV et son patron Anis Rahmani pour “atteinte à la vie privée” et “diffamation”.

Leur objectif, lit-on dans son communiqué, “est de dénoncer publiquement le lynchage médiatique extraordinaire dont nous avons fait l’objet de la part d’Ennahar TV et son patron”. Les concernés précisent que cette saisine publique du ministère de la Justice vise à appuyer leur plaintes et pour que le département de Louh “prenne en considération nos plaintes et entame les démarches nécessaires” pour “Ennahar TV soit jugée”.

Le communiqué rappelle que ladite télévision “avait diffusé en boucle pendant plusieurs jours des images attentatoires à notre dignité ayant causé ainsi un préjudice moral important à nos familles.”

Pour faire entendre leur voix et faire aboutir leur action en justice, les plaignants organisent dimanche une conférence de presse où ils prennent à témoin l’opinion publique et lui expliquent leur démarche.