TUNISIE
24/04/2019 15h:37 CET

"Les Tunisiens sont les plus susceptibles de s’opposer à l’égalité croissante entre les sexes dans leur pays" selon une étude du Pew Research Center

3 tunisiens sur 10 s'opposent à une plus grande égalité entre les hommes et les femmes selon cette étude.

Bulat Silvia via Getty Images

L’institut américain Pew Reserach Center a publié lundi, les résultats d’une étude intitulée “Un monde en mutation: Regard global sur la diversité, l’égalité de genre, les liens familiaux et l’importance de la religion”, dans laquelle la Tunisie est présente.

Selon cette étude, 57% des Tunisiens interrogés ont affirmé que sur les 20 dernières années, le pays a vu “les ethnies, les religions et le brassage racial plus diversifiés en Tunisie”.

30% d’entre eux ont indiqué s’opposer à “une plus grande diversité”, alors que 36% se déclarent plus favorables.

Les Tunisiens les moins enclins à l’égalité des sexes

Concernant l’égalité de genre, 66% des Tunisiens interrogés affirment que l’égalité homme-femme s’est accrue sur les 20 dernières années. 23% estiment que rien n’a changé alors que 10% pensent, qu’au contraire, l’égalité homme-femme a reculé. 

Par ailleurs, 29% des Tunisiens interrogés s’opposent à une plus grande égalité entre les hommes et les femmes indique l’étude. Un chiffre effarant comparés aux autres pays étudiés. En effet, en Hongrie seulement 19% s’y opposent, au Nigéria 17%, ou encore en Israël 15%.

A contrario, 44% des Tunisiens se disent favorables à une plus grande égalité entre les hommes et les femmes. 23% souhaiteraient que les choses ne changent pas.

“Les Tunisiens sont les plus susceptibles, parmi les sondés, de
s’opposer à l’égalité croissante entre les sexes dans leur pays. Un peu moins d’un tiers des répondants estiment que l’égalité croissante entre les sexes est une mauvaise chose ou que diminuer l’égalité des sexes est une bonne chose” affirme le Pew Research Center ajoutant que “dans environ la moitié des pays étudiés, les jeunes adultes sont plus susceptibles de favoriser l’égalité des sexes que les adultes de 50 ans et plus”.

Quelle place pour la religion?

Concernant la place qu’occupe la religion en Tunisie, 44% des tunisiens interrogés affirment que la religion joue un rôle moins important qu’il y a 20 ans. Au contraire, 32% pensent qu’elle joue un rôle plus important.

Selon l’étude, c’est en Amérique du nord, en Europe et en Australie que la perception du rôle joué par la religion a le plus considérablement baissé.

Par ailleurs, près de 7 Tunisiens interrogés sur 10 se disent favorables à ce que la religion joue un rôle plus important dans leur pays, alors que 7% seulement se disent opposés.

Des liens familiaux moins forts

Selon cette études, 74% des Tunisiens interrogés affirment que les liens familiaux sont moins forts qu’il y a 20 ans. Si cette tendance est partagée dans les différents pays étudiés par le rapport, ce constat est plus prononcé en Tunisie et en Corée du sud que dans les autres pays.

D’un point de vue global, les résultats sont clairs sur trois aspects affirme le Pew Research Center: Ainsi près de 7 personnes interrogées sur 10 déclarent que leur pays sont devenus plus diversifiés et que l’égalité des sexes s’est accrue au cours des 20 dernières années et environ six sur dix affirment que les liens familiaux se sont affaiblis.

“Sur l’importance de la religion, il y a plus de variation selon les pays. Dans l’ensemble, 37% disent que la religion joue dans leurs pays un rôle moins important qu’il y a 20 ans, alors que 27% disent qu’elle joue un rôle plus important” note l’étude.

Menée durant printemps 2018, cette étude a concerné 30.133 répartis dans 27 pays que sont: La Tunisie, la Suède, l’Inde, l’Australie, la Corée du sud, la France, l’Espagne, le Canada, le Royaume-Uni, l’Indonésie, les États-Unis, le Kenya, les Pays-Bas, l’Allemagne, Israël, le Brésil, l’Italie, le Nigéria, le Mexique, l’Argentine, la Pologne, la Grèce, le Japon, l’Afrique du Sud, les Philippines, la Russie et la Hongrie. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.