TUNISIE
06/05/2018 11h:53 CET

Les Tunisiens aux urnes pour les premières élections municipales libres depuis la révolution

Quelque 1055 listes partisanes, 860 indépendantes et 159 listes de coalition se disputent les votes de plus de 5 millions d’électeurs ce dimanche.

Zoubeir Souissi / Reuters

Quelque 5 369 892 électeurs sont attendus aujourd’hui 6 mai 2018 pour les premières élections municipales après la révolution. Les dernières municipales en date ont eu lieu en 2010.

Les bureaux de vote sont ouverts à 8h00 jusqu’à 18h00 à l’exception de 172 bureaux de vote se trouvant dans les régions frontalières qui seront fermés à 16h00.

Cette échéance reportée plus d’une fois et ayant divisé la classe politique et la société civile quant à la date de sa tenue, constitue la troisième phase du processus de transition démocratique en Tunisie après l’élection de l’Assemblée nationale constituante en 2011 et les élections présidentielle et législatives de 2014.

Les élections municipales marqueront également la mise en place des premiers conseils municipaux dans un régime décentralisé basé sur le principe de la gouvernance locale comme le prévoit le chapitre VII de la Constitution et le Code des collectivités locales, adopté le 26 avril 2018.

Les électeurs devront élire leurs représentants dans 350 circonscriptions municipales et 24 conseils municipaux répartis sur l’ensemble du pays.

Le scrutin se déroulera dans 11 185 bureaux de vote dans plus de 4000 centres à travers les différentes régions et circonscriptions électorales. L’élection a lieu au scrutin de liste à un seul tour. Selon la loi électorale, les sièges seront ensuite répartis au niveau des circonscriptions à la représentation proportionnelle au plus fort reste (voir encadré).

Quelque 1055 listes partisanes, 860 indépendantes et 159 listes de coalition se disputent les votes de plus de 5 millions d’électeurs ce dimanche.

Les candidats, dont plus de 50 % sont âgés de moins de 35 ans (contre seulement 4,41 % pour les plus de 60 ans) concourront pour obtenir 7177 sièges dans les 350 circonscriptions. Parmi les listes candidates aux élections municipales figurent 18 listes présidées par des personnes porteuses de handicap (13 hommes et 5 femmes).

Les femmes en tête de 30,33 % des listes

Sur les 2074 listes candidates, 30,33% sont présidées par des femmes et 69,67% par des hommes. Le principe de parité a été respecté (50,5% d’hommes et 49,9 % femmes).

Selon l’ISIE, 53 668 candidats sont inscrits sur les listes dont 50,7% d’hommes et 49,3% de femmes.

Notons que la loi organique n° 2017-7 du 14 février 2017, modifiant et complétant la loi organique n° 2014-16 du 26 mai 2014 relative aux élections et référendums stipule que les candidatures pour le mandat de membre des conseils municipaux et régionaux sont présentées sur la base du principe de parité entre femmes et hommes et de la règle de l’alternance entre eux sur la liste. Les listes qui ne respectent pas ces règles sont irrecevables. Les candidatures pour le mandat de membre des conseils municipaux et régionaux sont également présentées sur la base du principe de parité entre femmes et hommes à la tête des listes partisanes et celles de coalition qui se présentent dans plus d’une circonscription électorale.

Des observateurs locaux et internationaux

Mille sept cent observateurs ont été déployés sur l’ensemble des circonscriptions électorales pour contrôler le déroulement de la campagne électorale des municipales qui a eu lieu du 14 avril au 4 mai. Un silence électoral a été observé samedi 5 mai. Les observateurs ont été supervisés par 350 coordinateurs locaux.

De son côté, l’Union européenne a déployé une Mission d’Observation Electorale (MOE) composée de plus de 80 observateurs et de 7 analyses électoraux. La mission observera toutes les phases du processus électoral. Deux jours après le scrutin, elle présentera publiquement dans une conférence de presse ses premières observations et conclusions sur le processus. Son rapport final sera présenté aux autorités et au public quelques semaines après la proclamation des résultats définitifs. Il comprendra une évaluation plus approfondie du processus électoral, ainsi que des recommandations pour les scrutins à venir.

Les observateurs auront également accès au centre des médias de l’ISIE où seront tenus les différents points de presses de l’ISIE sur les résultats des élections et les différentes étapes du scrutin et du tri.

12% seulement des sécuritaires et militaires ont voté Le 29 avril 2018 dernier a eu lieu le vote des sécuritaires et militaires aux élections municipales 2018. Le taux de participation à ce vote s’est élevé à 12%. Un taux jugé “faible” par le président l’ISIE, Mohamed Tlili Mansri. Sur un total de 36495 militaires et sécuritaires inscrits au registre des électeurs, 4492 seulement se sont rendus, dimanche dernier aux urnes pour élire leurs représentants aux conseils municipaux.

Les urnes des sécuritaires et militaires seront maintenues scellées. Leurs bulletins de vote seront mélangés avec ceux des civils pour éviter de révéler la tendance du vote.

Youssef Chahed : “Ne laissez pas les autres décider à votre place”

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a voté ce dimanche à l’école Abderrahmane Mami à l’Avenue Habib Bourguiba à la Marsa.

Dans une déclaration aux médias, Youssef Chahed a appelé les Tunisiens à aller voter en masse à l’occasion de ces premières élections municipales qui marquent, selon lui, le premier pas sur la voie de l’instauration du régime décentralisé tel que prévu dans la Constitution de la République Tunisienne.

” Ne laissez pas les autres décider à votre place. Votez pour ceux qui vous représentent dans vos communes pour les cinq prochaines années “, a-t-il insisté, affirmant que ces élections sont une étape importante dans le processus démocratique.

” Je suis fier de pouvoir, aujourd’hui en Tunisie, voter librement dans le cadre de la transparence totale “, a-t-il ajouté. ” Je suis également fier que ces élections puissent avoir lieu malgré le fait que plusieurs parties étaient sceptiques quant à leur tenue”.

Rappelons que Huit listes (4 listes indépendantes, 3 partisanes et une de coalition), sont en lice pour les 30 sièges municipaux de la Marsa, une commune de 52 000 habitants.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.