TUNISIE
27/04/2019 15h:19 CET | Actualisé 27/04/2019 15h:35 CET

Les Tunisiens à l’étranger interpellent l'ISIE sur les dysfonctionnements du processus électoral

"Nous réclamons d’être traités en tant que citoyens tunisiens de plein droit et non de seconde zone".

Zoubeir Souissi / Reuters

Après l’ouverture de 64 bureau d’inscription pour les Tunisiens à l’étranger, un collectif représentant les Tunisiens à l’étrangers vient de publier une Déclaration, en forme de lettre ouverte, adressée à  l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE) pour la mettre en garde contre” les ambiguïtés de sa stratégie concernant la participation et le déroulement des élections à l’étranger ainsi que les retards de la mise en place des IRIES à l’étranger”. 

Signée par 19 associations, 9 partis en France (Afek Tounes, Al badil, Al Joumhouri, Al Massar, Attayar, Ettakatol, Front populaure, Machrou Tounes, Mouvement Echaâb) et 74 personnes physiques, la Déclaration fustige:

-La transgression de la loi électorale en conférant la procédure d’inscription des électeurs tunisiens à l’étranger aux missions diplomatiques et consulaires et non pas à l’ISIE et les instance régionales indépendantes des élections (IRIES), les seules garantes, selon eux, de la transparence et de l’indépendance de ce processus. 

-Le retard pris dans la mise en place des IRIES dans les circonscriptions de l’étranger qui affectera inéluctablement le processus électoral. 

-L’absence de toute communication directe entre l’ISIE et les Tunisiens à l’étranger afin d’encourager leur participation aux élections. 

-Le faible nombre des inscriptions à cause de l’absence d’information, la difficulté d’utiliser la Plateforme d’inscription en ligne, le nombre important des documents à fournir, les bugs répétitifs et notamment le faible nombre de personnes qui supervisent l’opération d’inscription. 

A l’aune de toutes ces lacunes relevées, les signataires réclament “d’être traités en tant que citoyens tunisiens de plein droit et non de seconde zone et demandons à l’ISIE de développer des pratiques qui favorisent l’égalité entre les citoyens tunisiens, qu’ils soient à l’intérieur ou à l’extérieur du pays”. 

 Voici les revendications des signataires: 

·         -L’urgence de la mise en place des instances régionales (IRIES) avec un effectif tenant compte de la dispersion géographique pour superviser et animer l’ensemble du processus électoral. Cette opération ne peut pas attendre le mois de juin, veille de départ en vacances et de retour au pays de dizaines de milliers de tunisiens résidents à l’étranger.

·         -La mise en place de solutions rapides aux dysfonctionnements constatés, depuis le 10 avril 2019, au niveau de la Plateforme des inscriptions en ligne et la simplification des procédures d’inscription.

·         -Le recrutement par l’ISIE de personnes qualifiées et en nombre suffisant (plus que les 19 envisagés actuellement) qui seront chargées de l’opération d’inscription dans des délais qui tiennent compte du retard pris et de l’étendue de la zone géographique des 6 circonscriptions de l’étranger.

·        - L’ISIE doit aussi mettre en place des partenariats, encourager et appuyer les initiatives bénévoles qui souhaitent contribuer au processus d’inscription des électeurs en leur apportant l’aide logistique et en les mettant en rapport direct avec une cellule de l’ISIE dédiée aux tunisiens à l’étranger.

·         -L’assouplissement des conditions d’organisation des campagnes électorales des candidats des tunisiens à l’étranger, de l’accès aux moyens de communication et de l’ouverture de comptes bancaires.

·         -L’ISIE doit aussi rompre avec la “logique du coût exorbitant des élections à l’étranger “et innover dans son approche en permettant un ” vote à distance sécurisé “pour permettre à tous nos concitoyens d’y participer.

·         -Les signataires de cette déclaration s’engagent à diversifier les initiatives et les contacts en Tunisie et à l’étranger pour alerter l’ISIE, pour inciter celle-ci à prendre des mesures urgentes au niveau du processus électoral à l’étranger et pour concrétiser la reconnaissance des tunisiens à l’étranger comme citoyens à part entière.

·         -Les signataires déploieront toute leur énergie pour relancer une dynamique de mobilisation autour des élections et de leur réussite et pour proposer des actions et des initiatives tout le long du processus électoral permettant l’investissement et l’implication de toutes les ressources : associations, partis politiques, compétences, associations professionnelles et tous les citoyens et citoyennes qui veulent participer à la consolidation de la démocratie en Tunisie.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.