MAROC
24/12/2018 17h:43 CET

Imlil: Des représentants des trois religions réunis à Imlil pour condamner la barbarie

"Il fallait réagir pour dénoncer cet acte odieux."

Huffpost MG

SOLIDARITÉ - Le lendemain des nombreux sit-in organisés dans plusieurs villes du Maroc, en hommage aux deux touristes scandinaves, les représentants des trois religions monothéistes se sont à leur tour réunis, dimanche, à Imlil pour honorer la mémoire des jeunes filles mais aussi pour dénoncer ce crime aux motifs terroristes.

“Il fallait réagir pour dénoncer cet acte odieux, d’autant plus que ça s’est passé dans notre région”, déclare au HuffPost Maroc Jacky Kadoch, président de la communauté juive de Marrakech et Essaouira, co-organisateur de la marche.

Huffpost MG

Plus de 100 voitures ont pris la route du barrage Takerkoust pour se diriger vers le village d’Imlil, vers 13h. La marche a connu la participation de près de 300 personnes notamment les membres de la Communauté Israelite de Marrakech-Essaouira, de l’association Dar Imma, et de l’église de Saint Martyrs de Marrakech, “puisque les deux jeunes filles étaient de confession catholique”, précise Kadoch.

Les dix communes d’Amizmiz, de nombreuses associations de la région d’Al Haouz ainsi que les habitants d’Imlil ont ensuite rejoint le groupe pour se recueillir et déposer des bougies et des roses, honorant ainsi la mémoire de la touriste danoise, Luisa Vesterager Jespersen, et de la Norvégienne Maren Ueland.

AIC Press

Des prières ont été données à tour de rôle par Jacky Kadoch, par le prêtre Emmanuel de l’église de Saint Martyrs de Marrakech, et par l’imam Ibrahim de la mosquée du village.

“Nos prières ont été très bien accueillies par les habitants de la ville. Il n’y a pas eu d’animosité, pas même d’air curieux. Nous nous sommes tous enlacés et embrassés”, raconte Jacky Kadoch.

Pour lui, cette représentation des trois religions unies était essentielle pour faire face à cet acte terroriste. “Le crime s’attaquait directement aux non-musulmans. Nous voulions montrer que nous avons tous une histoire commune et que le véritable islam est tolérant et respectueux”, ajoute Jacky Kadoch, qui espère que le crime n’entachera pas l’image de la région, dont l’activité génératrice de revenu principale de ses habitants reste le tourisme.