TUNISIE
26/07/2019 20h:57 CET

Les touchantes retrouvailles entre Habib Bourguiba et Béji Caid Essebsi imaginées par un internaute

Une publication devenue rapidement virale et pleine d'émotions.

Nidaatounes.org

Un internaute a publié, dans la nuit du jeudi au vendredi, une publication sur sa page Facebook, imaginant les retrouvailles entre le premier président de la République tunisienne Habib Bourguiba et Béji Caid Essebsi, décédé jeudi 25 juillet à l’âge de 92 ans, jugé comme étant son héritier.

Devenue rapidement virale (plus de 1000 partages pour la publication originale) et pleine d’émotion, la publication de Hassen Bacha retrace une discussion fictive qu’auraient les deux anciens présidents de la République.

“Bourguiba: ah! C’est toi Béji ? Tu arrives? Alors comment ils vont? 

Béji: oui j’arrive, j’ai tardé, il y avait tant à faire! Je suis si fatigué, ils n’arrivent pas à s’aimer, ils se déchirent, ils se chamaillent, ils perdent l’essentiel

Bourguiba: calme toi, assieds-toi près de moi, observe les, ils te pleurent, ils ont tous l’air de t’aimer, ils t’ont déjà trouvé un remplaçant, ah! Mais oui! C’est ce gamin de Mohammed Ennaceur, ils organisent même des élections anticipées. tout va bien, repose toi, tu as fait du bon travail et ta mort leur a donné un électrochoc. Tout ce que tu as fait était bien et utile, même ta mort. 

Béji: alors tout va bien, je suis heureux et je vais me reposer auprès de toi en paix mon bon Bourguiba, tu sais ils ne t’ont pas oublié, ils parlent tout le temps de toi. 

Bourguiba: je sais, je sais, toi non plus ils ne t’oublieront pas. Allez, détendons-nous, nous avons l’éternité pour en parler, nous avons l’éternité pour les observer, regarde la bas, il y a Hannibal, il y a Kheireddine, il y a Farhat Hached, Chokri Bélaïd, Brahmi, ils sont tous là, ils les observent”.

Le président de la République Béji Caid Essebsi est décédé, jeudi 25 juillet, jour de la fête de la République, à l’âge de 92 ans après avoir été hospitalisé mercredi après-midi.

Il s’agissait de sa troisième hospitalisation en près d’un mois.

Le 27 juin dernier, il avait été placé à l’hôpital militaire après un “grave malaise” avant d’en sortir le 1er juillet et de signer l’appel aux urnes.

Sa dernière apparition médiatique a eu lieu le 22 juillet lors d’une rencontre avec le ministre de la Défense Abdelkrim Zbidi.

Conformément à la constitution, le président de l’Assemblée des représentants du peuple, Mohamed Ennaceur assurera l’intérim avec pour obligation d’organiser les élections dans un délai de 45 à 90 jours.

Béji Caid Essebsi avait été plusieurs fois ministre sous la présidence de Habib Bourguiba. Marqué par le père de l’Indépendance tunisienne, il a été son compagnon de route, et qualifié d’héritier lors de son retour sur la scène politique après la révolution, lui qui connut une longue traversée du désert sous la présidence de Ben Ali.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.