TUNISIE
19/09/2018 13h:33 CET

Les smartphones bientôt interdits dans les établissements éducatifs tunisiens?

C'est ce qu'a annoncé le ministère de la Famille, de la femme et de l'enfance dans un communiqué publié mercredi.

Le ministère de la Femme, de la famille et de l’Enfance a annoncé, mercredi, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, que le ministère comptait interdire l’usage des smartphones au sein des établissements éducatifs.

S’appuyant une décision de justice émanant du Tribunal de première Instance Tunis, interdisant l’usage des smartphones dans les établissements éducatifs, les jardins d’enfants et les garderies scolaires, le ministère affirme s’engager dans l’exécution de cette décision “pas seulement dans le gouvernorat de Tunis mais sur l’ensemble du territoire”.

 

Toujours selon le communiqué, le ministère souligne l’importance d’une telle décision qui ne peut être que bénéfique aux enfants en “réduisant les menaces résultant de l’usage excessif des smartphones et en limitant leurs effets négatifs sur la construction psychologique et sociale de l’enfant”.

Quels dangers des smartphones sur les enfants?

Une des dernières études en date, publiée en France, émane de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

Selon cette études, les smartphones tout comme les tablettes auraient un fort impact sur les comportements cognitifs des enfants. Leur usage excessif, selon l’ANSES, entraine des troubles de la concentration, de la mémoire et la coordination.

Toujours selon la même sources d’autres symptômes émanent de l’utilisation prolongées de smartphones: Stress, anxiété, troubles du sommeil, fatigue....

Ces troubles affectant la santé mentale des plus jeunes pourraient donner lieu à des comportements à risques, à la dépression ou encore à des envies suicidaires.

Dans les pas de la France

Alors que le ministère de la Femme, de la famille et de l’enfance envisage d’interdire les smartphones dans les établissement éducatifs, la France vient de franchir ce pas lors de la rentrée scolaire.

En effet, le parlement français avait voté en juillet dernier un texte sur “l’encadrement de l’utilisation du téléphone portable dans les établissements d’enseignement scolaire”.

Celle-ci prévoit l’interdiction de l’usage des téléphones portables dans les écoles et les collèges  et laisse le choix aux lycées d’inscrire cette interdiction dans leur règlement interne.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.