ALGÉRIE
17/03/2019 15h:39 CET

Les retraités, radiés et invalides de l'armée manifestent contre le "4.5e mandat" à travers le pays

En attendant la marche des étudiants ce mardi 19 mars 2019, plusieurs sit-ins, marches et rassemblements contre le prolongement du 4e mandat du président Abdelaziz Bouteflika et sa feuille de route ont eu lieu dans plusieurs villes du pays, de la part de magistrats, médecins et retraités de l’armée. 

Les retraités, radiés et invalides de l’armée étaient des dizaines à sortir dans la matinée de ce dimanche dans la ville d’El Oued pour soutenir le mouvement populaire. Ils ont tenu un sit-in au centre-ville pour exprimer leur refus au “4.5e mandat”.

Ils étaient également nombreux à répondre à l’appel de la coordination et sortir au centre-ville de Laghouat pour exiger le départ du président et de son gouvernement, saluant, au passage, l’armée algérienne.

Ils sont également sortis, par dizaines, dans la ville de Tipaza pour marcher pacifiquement au centre-ville. Ils ont exprimé leur solidarité au peuple algérien, brandissant des pancartes contre le prolongement du mandat de Bouteflika. 

Après s’être rassemblés au centre-ville, ils se sont dirigés vers le siège de la wilaya avant de revenir par la Route N° 11, selon El Khabar.

Des marches ont également eu lieu à Ain Temouchent, Mila, Sétif, Jijel, Guelma et Bechar.

Les magistrats se sont également mobilisés dans quelques villes pour réitérer leur solidarité avec le mouvement et exiger le départ du président. 

Ceux de la Cour de M’Sila ont tenu un rassemblement à l’entrée du tribunal pour “soutenir et confirmer les revendications du peuple algérien dans son mouvement de contestation”. 

 

De même pour les magistrats de la Cour de Tipaza, qui ont tenu un sit-in devant le tribunal, en compagnie des avocats de Blida, pour annoncer leur adhésion au “hirak”.  Ils ont appelé à “respecter la volonté du peuple” et à “rendre à la justice son indépendance”.

Le personnel médical du CHU Mohamed Boudiaf de la wilaya de Médéa ont, de leur côté, tenu un sit-in pour annoncer leur solidarité au mouvement populaire.