LES BLOGS
27/03/2018 15h:24 CET | Actualisé 27/03/2018 15h:42 CET

Les ravages du stress chez les lycéens

38% de filles contre 22% de garçons au lycée n’hésitent pas à consommer des produits dopants pour faire face à la pression

SIphotography via Getty Images

Une étude réalisée par OpinionWay dévoile qu’à cause du trac et de l’anxiété générée par le stress, six étudiants sur dix (dont une moitié de lycéens) déclarent souffrir de troubles du sommeil et qu’un grand nombre d’entre eux consomment pour s’en sortir des anxiolytiques. Un fait alarmant, d’autant que la prise de ce type de médicament peut entraîner des effets secondaires, voire, à la longue, une dépendance. Autres chiffres inquiétants, 38% de filles contre 22% de garçons au lycée n’hésitent pas à consommer des produits dopants pour faire face à la pression et pour se sentir plus performants à l’approche des examens. Créant une spirale infernale d’addiction à une drogue licite.

Un comportement à recadrer absolument, si l’on considéré et c’est dans la réalité des faits, que la consommation de ces « drogues », ne font que déplacer le problème, si ce n’est l’aggraver.

Ces médicaments en fait anesthésient le problème, et en prime ne répondent pas à la cause majeure de l’état du sujet : manque de confiance, perte d’estime, incapacité à gérer convenablement stress et émotions parasites, manque de vitalité, altérations des capacités cognitives. Car c’est bien de cela qu’il s’agit, apprendre au jeune à utiliser ses « propres » ressources pour faire face à une sitution anxiogéne

Anxiété, manque de confiance, appréhension, quand l’enfant ou l’étudiant approchent d’une échéance d’examen peur de ne pas être à la hauteur

L’enfant ou l’étudiant peut facilement se laisser submerger par leurs angoisses et cela aura comme effet ricochet, de faire ralentir leurs capacités cognitives (mémoire, concentration, compréhension)

L’étudiant sur sollicité par ses émotions parasites, va se mettre en se mettant en mode « veille » de ses capacités intellectuelles.

Dans ce contexte, il n’est pas rare de voir des conflits en famille émerger et ou auprès de l’établissement (punitions) mais aussi avec son entourage, (camarades ou confrères étudiants)

Sur le long terme, l’enfant ou l’étudiant peut se mettre à douter de ses capacités et développer une mésestime de lui. il se mettre en situation d’échec avant même d’avoir essayé. Quand un parent vient me voir pour son enfant, ou un jeune adulte ou adulte tout court et qu’il me livre son insécurité et ses problèmes de confiance sous-jacent et son envie de se « préparer » ou de « se calmer pour mieux se préparer », les demandes les plus exprimées sont:

  • Ne plus oublier ses leçons ou perdre moins de temps à les apprendre
  • Avoir de bonnes notes ( finalité de sa demande)
  • Réussir à écouter et à rester concentré, centré pour bien comprendre

La thématique des apprentissages scolaires, relève d’un protocole d’amélioration du quotidien car l’insécurité et le stress excessif impactent le bien être de l’enfant ou étudiant dans sa vie de tous les jours. Il a pour objectif d’aider le sujet à apprendre facilement. Pour cela, il lui faut d’abord apprendre à évacuer la pression afin de pouvoir développer ses capacités mentales.

La Sophrologie une méthode facile pour gérer son trac ante exams

La pratique de la sophrologie en amont des examens aide à gérer les émotions, à diminuer la pression au quotidien, et à prendre conscience de la capacité de réussir.

De plus en plus d’écoles, d’institutions font appel à nos services pour des ateliers de groupe ou des accompagnements individuels pour préparer « mentalement » aux épreuves.

Le stress mine le compétences, et peut amener toute une série de facteurs gênants dont les difficultés de concentration, de mémorisation, l’anxiété, des troubles du sommeil, les problèmes digestifs etc.…

Ce trac ou stress ante examens, peut être toxique si mal maitrisé

La sophrologie propose une boite à outils, pour aider à évacuer les tensions physiques et mentales.

Elle aide au recentrage, rester dans sa bulle pour pouvoir se concentrer et bien comprendre et développer ses capacités.

On travaille aussi sur la vitalité, la confiance, la gestion des émotions, tout en vous aidant à vous projeter in scénarii futurs:

  • Des exercices dynamiques mais aussi beaucoup de visualisations et de suggestions mentales pour vous armer pour le jour J
  • La respiration contrôlée et consciente pour évacuer et calmer
  • La détente physique qui amené la détente mentale.

La Sophrologie accompagne et s’adapte à votre écologie

La Sophrologie est avant tout, une technique psychocorporelle et une thérapie brève qui permet d’apprendre à gérer ses émotions et surtout le vécu d’une situation donnée.

La sophrologie s’intéresse aux états modifiés de conscience aux travers desquels, un travail de suggestion de programmation permet d’atteindre vos objectifs.

La sophrologie permet de prendre conscience de vos ressources positives, de les amplifier et d’acquérir la maîtrise de ses émotions, de se sentir créateur de sa vie, de développer la confiance en soi.

C’est une thérapie, participative qui propose des outils concrets de gestion de la confiance, du stress, des émotions, elle est tant dans le curatif que dans le préventif. Qu’UN outil de développement personnel.

Attention il faut tenir compte de la réalité objectif, elle ne substitue pas aux thérapies conventionnelles, et ne vous garantit le succès si vous ne faites pas votre part de travail : étudiez convenablement en plus de la Sophrologie et ses techniques, vous feront augmenter au maximum vos risques de réussite. A elle seule, le Sophrologie ne garantit pas l’obligation de résultats.

Retrouvez ses conseils sur son site : www.feriel-berraies-therapeute.com

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.