TUNISIE
17/05/2018 17h:17 CET

Les prix 15 à 30% moins chers dans les points de ventes "du producteur au consommateur" estime Youssef Chahed

22 points de vente ont été mis en place dans tous les gouvernorats du pays

FETHI BELAID via Getty Images

Le chef du Gouvernement Youssef Chahed, a souligné dans une déclaration à la presse, jeudi, lors de sa visite au point de vente “du producteur au consommateur” à l’avenue Habib Bourguiba à la capitale, que “les prix des produits proposés dans ces espaces sont moins élevés de 15, voire de 30% par rapport à d’autres espaces de vente”.

22 points de vente ont été mis en place dans tous les gouvernorats du pays, a indiqué Chahed, faisant état de la disponibilité des différents produits alimentaires, au cours du mois Saint et de l’effort déployé par l’Etat afin d’assurer le contrôle et l’approvisionnement des marchés en produits nécessaires.

Par ailleurs,le Chef du gouvernement a affirmé qu’à l’occasion du mois de Ramadan, le gouvernement a mis à la disposition de plus de 31 mille familles, dans les différentes régions du pays, des ” couffins ”, dont la valeur est estimée à 75 dinars, et ce, dans le cadre de l’ancrage du rôle social de l’Etat envers les catégories les plus démunies.

De son côté, le ministre de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche, Samir Taieb, a fait savoir que son département lancera, dans les prochains jours, 25 autres points de vente ” du producteur au consommateur ”, dans l’ensemble des gouvernorats, en l’occurrence Tunis, la Manouba, Nabeul, Gabès, Monastir..., dans l’objectif de maîtriser les prix.

Il a indiqué, dans le même cadre, que depuis le 7 mai 2017, le ministère a ouvert des points de vente régionaux, relevant de l’Office de l’huile, lesquels proposent la vente de l’huile d’olive à 8800 millimes/litre, et ce, tout au long du mois de Ramadan.

Le président de l’Organisation tunisienne pour informer le consommateur (OTIC), Lotfi Riahi, a estimé, quant à lui, que les prix proposés à l’espace “du producteur au consommateur” ne répondent pas aux attentes des consommateurs et qu’ils ne diffèrent pas beaucoup des prix appliqués dans le reste des marchés ordinaires.

Il a, par ailleurs, estimé qu’il était plus efficient d’implanter ces espaces au sein des quartiers à forte densité populaire, afin que le maximum de citoyens puissent en bénéficier.

En outre, il a fait état d’une pénurie d’huile subventionnée, rappelant que son organisation avait demandé au ministère de Commerce d’implanter des points de vente permanents de produit dans l’ensemble des marchés municipaux du pays afin de lutter contre la spéculation.

 La tente “du producteur au consommateur” qui se poursuit jusqu’au 5 juin 2018, propose une multitude de produits agricoles, dont les dattes, les fruits, les viandes blanches et rouges, les poissons...

Il est à noter que le prix d’un kg de pommes de terre est proposé à la vente au sein de cet espace à 600 millimes, l’oignon à 600 millimes, les tomates à 1200 millimes, le poulet à 6700 millimes..., les fraises à 2400 millimes, l’abricot à 2700 millimes...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram