TUNISIE
07/01/2019 14h:55 CET | Actualisé 08/01/2019 11h:36 CET

Les principales conclusions de l'enquête sur la collision entre les navires Ulysse et CLS Virginia

L'officier était distrait au point de ne pas voir l'alerte visuelle sur le radar, qui l'a prévenu de la présence du navire CLS Virginia une heure avant la collision.

PASCAL POCHARD-CASABIANCA via Getty Images

Lors d’une conférence de presse de présentation des résultats de l’enquête sur la collision du navire roulier “Ulysse” de la CTN et le porte-conteneur chypriote “CLS Virginia”, Youssef Ben Romdhane, directeur général du transport maritime et des ports maritimes de commerce au ministère du Transport, a déclaré que des mesures pénales et disciplinaires ont été prises à l’encontre de 4 personnes impliquées dans l’accident.

En effet, la commission d’enquête a conclu que la collision a résulté d’une erreur humaine des deux côtés, tunisien et chypriote.

Selon Ben Romdhane, l’officier était présent au poste de commandement, mais était distrait par des communications téléphoniques au moment de la collision.

L’officier était également loin du radar qui lui aurait permis de repérer le navire chypriote et de l’éviter.

“Une alerte visuelle de la présence de CLS Virginia a été affichée près d’une heure avant la collision, mais l’enquête a prouvé que l’officier n’a entrepris aucune action pour l’éviter, vu qu’il ne s’était pas aperçu de l’alerte sur le radar” a-t-il expliqué.

Selon Ben Romdhane, deux officiers ont été licenciés et deux marins se verront traduits devant le Conseil de discipline, en plus d’être mis à pied.

Il a ajouté qu’une plainte a été déposée contre les deux navires, afin de préciser les responsabilités dans cet accident. “La plainte est actuellement entre les mains de la justice qui enquêtera sur l’affaire” explique-t-il.

En ce qui concerne le navire “Ulysse”, Ben Romdhane a expliqué que celui-ci est en train d’être réparé à Bizerte, et que pour éviter des pertes, un navire a été loué pour 20 mille euros par jour. “L’activité du navire couvre à peine les frais de location” a-t-il ajouté, indiquant que la durée de location du navire prévue jusqu’à la fin du mois d’avril pourrait bien être prolongée.

“Ulysse sera remis en service vers le début du mois de juillet” a-t-il déclaré.

Ben Romdhane a par ailleurs expliqué que les pertes de la CTN résident en les frais de mobilisation du navire Ulysse, ainsi qu’en l’augmentation des primes d’assurance engendrée par cet accident.

Pour rappel, le 07 octobre dernier, le navire roulier tunisien appartenant à la Compagnie Tunisienne de Navigation (CTN) est entré en collision avec un porte-conteneurs chypriote au large du Cap Corse, dans les eaux territoriales françaises. 

Il a pu être désincarcéré du CLS Virginia jeudi 11 octobre. Selon des médias nationaux et étrangers, la CTN devrait indemniser le cargo chypriote à hauteur de 40 millions de dinars pour les dégâts causés, sans compter l’indemnisation relative à la pollution maritime provoquée par l’accident.

Une enquête sur les circonstances de l’accident, a été lancée le 17 novembre 2018. Une équipe composée de deux enquêteurs représentant les pavillons tunisien et français a été formée par l’Organisation maritime internationale, pour veiller à la bonne conduite de l’enquête.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.