TUNISIE
03/07/2018 13h:22 CET

Les premières déclarations de Souad Abderrahim, première femme élue à la tête de la municipalité de Tunis

"On doit dépasser nos divergences"

FETHI BELAID via Getty Images

Première femme élue à la tête de la municipalité de Tunis par 26 voix contre 22, la candidate d’Ennahdha Souad Abderrahim a affirmé qu’il s’agit d’un “défi de taille qu’a réussi la femme tunisienne”.

Son élection à la tête de la plus grande ville du pays, est selon elle un message envoyé à la femme tunisienne: ”La femme tunisienne peut être aux postes de décisions. Le peuple aujourd’hui a accordé sa confiance en une femme tunisienne”.

“Mon élection représente un grand symbole, qui démontre la place de la femme en Tunisie aujourd’hui” a-t-elle ajouté.

Dédiant cette victoire à “la femme tunisienne”, elle y voit un “pied-de-nez à tous ceux qui ne croient pas en les capacités des femmes”.

“C’est une grande responsabilité (...) nous allons tenir nos promesses” a-t-elle indiqué affirmant ne pas fermer la porte aux autres sensibilités élues au sein du Conseil municipal.

“Nous serons tous présents dans les différentes circonscriptions, toutes les sensibilités. Nous formerons une seule équipe, qui fera un programme au profit des habitants, un programme large et ambitieux” renchérit-elle.

Interrogée sur les tractations en coulisses qui se sont déroulés, avec notamment des rumeurs sur de potentiels report de voix des élus de l’Union civile vers Nidaa Tounes, elle affirme qu’il faut “oublier tout ce qui s’est passé. Nous sommes maintenant responsables face aux habitants de la capitale (...) On doit dépasser nos divergences”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.