ALGÉRIE
19/08/2019 11h:31 CET

Les palestiniens dénoncent la tentative israélienne de s’attaquer à la mosquée Al Aqsa

RFI

Le ministère palestinien des Affaires étrangères et des expatriés met en garde contre les tentatives de l’occupant israélien d’imposer la division spatiale dans la mosquée Al-Aqsa. “Ces violations commises par l’occupation israélienne s’accompagnent d’une escalade systématique et sans précédent visant à consacrer la division temporelle de la mosquée Al-Aqsa en attendant sa division spatiale, sinon sa démolition tout entière”, a dénoncé le ministère dans un communiqué.

Il a dans ce sens souligné l’évidence de la volonté israélienne de modifier le statu quo de la mosquée, qui se manifeste à travers les attaques répétées des forces d’occupation contre la porte “Bab Al-Rahma”, et l’agression des gardiens d’Al-Aqsa, de ses employés et des fidèles, comme cela a été le cas au premier jour de l’Aid Al-Adha.

Appel au monde arabe

Le ministère palestinien des affaires étrangères et des expatriés lance un appel au monde arabe et islamique de “prendre très au sérieux les dangers et les répercussions des violations persistantes des forces de l’occupation sur Al Qods en général, et sur la mosquée Al-Aqsa en particulier”.

Il a également souligné que l’inapplication des décisions des sommets arabes et islamiques concernant El-Qods et la non-prise de mesures dissuasives vis-à-vis de l’occupation “sont de nature à encourager le gouvernement israélien à continuer de cibler Al-Aqsa, et à précipiter un dénouement politique unilatéral du sort de la ville d’El-Qods”.

“Cette escalade israélienne est une indication claire de l’échec des autorités de l’occupation à briser la volonté et la fermeté des Maqdessis, et à imposer la judaïsation à la ville sainte”, a-t-il martelé.

Le ministère a rappelé que cette campagne de judaïsation s’intensifie à la lumière du “soutien américain inconditionné et des décisions américaines totalement en faveur de l’occupation, notamment la décision du président Trump de considérer El-Qods occupée comme la capitale de l’Etat hébreu”.