TUNISIE
05/11/2018 20h:59 CET | Actualisé 05/11/2018 21h:49 CET

Les nouveaux visages du gouvernement Chahed: René Trabelsi au Tourisme, un prix Nobel aux Droits de l'Homme, un candidat à la présidentielle à la Fonction publique

Qui sont les nouveaux visages du gouvernement Chahed 3?

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a procédé, lundi, à un remaniement ministériel qui a vu de nombreuses nouvelle figures être nommées à différents postes.

Parmi les nouveaux entrants au gouvernement, Youssef Chahed a adressé un message fort d’ouverture en nommant René Trabelsi, un tunisien de confession juive, homme d’affaires et membre de la commission d’organisation du pèlerinage d’El Ghriba au ministère du Tourisme en remplacement de Salma Elloumi Rekik, nommée directrice de cabinet au Palais de Carthage.

FETHI BELAID via Getty Images
Ici à droite de la photo lors du pèlerinage à la Ghriba.

 

L’ancien président de l’Ordre National des Avocat, et prix Nobel de la Paix en tant que membre du quartet national Fadhel Mahfoudh récupère le ministère chargé des Droits de l’homme et des relations avec la société civile en remplacement de Mehdi Ben Gharbia, qui avait démissionné en juillet dernier sans être remplacé.

Pacific Press via Getty Images
Ici au centre.

 

Le ministère des Domaines de l’État revient à un proche de Youssef Chahed: Hédi Makni, ancien directeur de cabinet du chef du gouvernement et ancien secrétaire général du gouvernement. Il remplace ainsi Mabrouk Korchid.

Une autre personnalité réputée proche du chef du gouvernement, fait son entrée à la Justice en remplacement de Ghazi Jeribi. Il s’agit de Karim Jamoussi, magistrat et ancien secrétaire d’État chargé des Domaines de l’État sous Mehdi Jomaa. Il avait été pressenti pour être le directeur de cabinet de Youssef Chahed en septembre 2017.

Abderraouf Cherif, président du bloc parlementaire d’Al Horra, se retrouve propulsé à la Santé en remplacement d’Imed Hammami.

Un autre Hammami fait son entrée au gouvernement. Plusieurs fois annoncé et shortlisté, Mokhtar Hammami, président de l’Instance de Prospective et d’accompagnement du processus de décentralisation et ancien directeur général des collectivités locales, est nommé ministre des Affaires locales et de l’environnement.

Noureddine Selmi, ancien chef de Cabinet du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique récupère quant à lui le ministère de l’Équipement.

Ahmed Gaaloul, ancien président de la Fédération tunisienne de taekwondo fait son entrée au gouvernement au poste de secrétaire d’État au Sport.

L’ancien Directeur général de l’APII (Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation) se voit offrir le poste de secrétaire d’État chargé du Commerce intérieur.

La députée d’Ennahdha Basma Jebali se voit quant à elle obtenir le poste de secrétaire d’État chargé des Collectivités locales.

Le revenant est l’ancien candidat à l’élection présidentielle en 2014, ancien ministre de la Défense et des Affaires étrangères sous Ben Ali, Kamel Morjane, qui fait son retour dans un gouvernement au poste de ministre chargé de la Fonction publique.

Anadolu Agency via Getty Images

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.