MAROC
13/10/2018 17h:10 CET

Les militantes ayant appelé Lorde à annuler son concert en Israël condamnées à verser 12.000 dollars à des fans

Refusant de payer, Justine Sachs et Nadia Abu-Shanab lancent une campagne de crowdfunding pour une association palestinienne.

AFP News

BDS - L’affaire du concert annulé de Lorde continue de soulever les passions. Près d’un an après la décision de la chanteuse d’annuler son concert à Tel Aviv, la justice israélienne a condamné les deux jeunes femmes qui auraient “influencé” la chanteuse dans cette décision, affirme le journal Haaretz.

Selon la même source, les deux militantes néozélandaise, Justine Sachs et  Nadia Abu-Shanab, ont été poursuivies en justice par l’avocate israélienne Nitsana Darshan-Leitner, qui dirige une ONG s’opposant au boycott d’Israel et au mouvement BDS.

L’avocate a ainsi obtenu gain de cause devant une cour de Jérusalem, en vertu d’une loi “anti-boycott” datant de 2011, qui permet de poursuivre toute personne appelant au boycott de l’État juif et de “ses institutions”.

Justine Sachs et Nadia Abu-Shanab doivent désormais verser 12.000 dollars à trois jeunes fans de la chanteuse “sérieusement déçus par l’annulation de ce spectacle”, explique le journal israélien.

Campagne pour la santé mentale des gazaouis

En réponse à cette décision de justice, les premières concernées ont déclaré au site The Spinoff (qui avait publié leur appel à Lorde, en décembre dernier,) après avoir demandé leurs avis à des experts juridiques, “qu’Israel n’a pas le droit de contrôler l’opinion politique des personnes à travers le monde”. Les experts auraient qualifié cette décision de justice de “combine israélienne pour intimider ses opposants à travers le monde”.

Alors que ces dernières affirment avoir reçu de nombreux soutiens pour les aider à payer la somme demandée, les militantes affirment qu’elles ne paieront pas la somme exigée et, à la place, lancent une campagne de “crowdfunding” pour une association palestinienne.

“À la place, nous voulons utiliser la publicité autour de la combine israélienne pour attirer l’attention et supporter la Palestine et ceux qui paient le prix des actions d’Israël”.  

“Nous lançons une campagne de crowdfunding visant à amasser $12.000 $ (ou plus) pour la Fondation pour la santé mentale de Gaza, qui soutient financièrement le travail d’organisations incroyables comme le programme de santé mentale communautaire de Gaza.”

“La Fondation enverra des dons dans leur intégralité à des organisations qui fournissent un soutien vital en matière de santé mentale aux familles traumatisées de la bande de Gaza.”

“La détresse émotionnelle est une réalité vécue pour les Palestiniens de Gaza, où plus de la moitié des enfants souffrent de Stress Post Traumatique à la suite d’attaques israéliennes. Nous sommes toujours inspirés par les Palestiniens dans leur quête de la dignité humaine fondamentale.”

La chanteuse, peu active sur les réseaux sociaux, n’a, elle, toujours pas commenté cette nouvelles affaire.