MAROC
16/09/2018 11h:55 CET | Actualisé 08/01/2019 15h:41 CET

Les médias électroniques appelés à la vigilance face aux fake news des commentateurs

Commentateurs dans le collimateur!

anyaberkut via Getty Images

MÉDIAS - Rappel à l’ordre! Le ministère de la Culture et de la Communication a appelé les médias électroniques à veiller à appliquer les dispositions relatives à la loi de la presse et de l’édition concernant les informations et les allégations fausses contenues dans les commentaires des articles publiés. 

Dans un communiqué relayé par la MAP, le département de Mohamed Laâraj souligne que sa mise en garde se base sur “les droits de l’exercice de l’activité journalistique, garantis par la constitution, en particulier en ce qui concerne la liberté de la presse”. Il met en évidence “le droit d’accès aux informations de différentes sources, à l’exception de celles à caractère confidentiel” et rappelle qu’il y a des règles visant “la protection des droit personnels”.

Insistant sur le respect de la déontologie de la profession, le ministère souligne l’importance qu’il accorde à “la mise en œuvre des dispositions de lutte contre les fausses nouvelles et les faits inexacts”. Et de préciser que la liberté des services de la presse électronique est garantie, tandis que les commentaires des visiteurs d’un journal électronique sont soumis au principe de la liberté mais aussi de la responsabilité. Le directeur de publication, pour le département de la Communication, a “l’obligation de ne diffuser aucun contenu constituant un crime au regard de la loi, ainsi que de retirer le commentaire ou le lien si un préjudice est établi”.

A cet effet, poursuit la même source, le directeur de publication met dans l’espace réservé aux contributions personnelles des internautes des outils adéquats lui permettant “de contrôler les contenus illicites, de les bloquer et d’en interdire l’accès”. Ces outils, ajoute le communiqué, “permettent également à toute autre personne d’identifier lesdits contenus et de les signaler, conformément aux dispositions de l’article 36 de la loi relative à la presse et à l’édition”.

Ainsi, le ministère appelle l’ensemble des médias électroniques à veiller sur la mise en place des dispositions de la loi précitée en bloquant et en interdisant l’accès à de fausses allégations diffusées à travers les commentaires des publications.

Le département de Laâraj veut “une presse libre, honnête, diversifiée, responsable et professionnelle qui joue son rôle dans l’accompagnement du choix démocratique en tant qu’une des constantes du pays”.