ALGÉRIE
24/03/2018 11h:07 CET | Actualisé 24/03/2018 11h:39 CET

Les médecins résidents (re)boycottent les examens du DEMS

Facebook/collectifdesmedecinsresidentsducentre/

Après les ophtalmologues, les médecins résidents spécialisés en chirurgie  orthopédique et traumatologique ont (re)boycotté la 2e session des examens du Diplôme d’Etudes médicales spécialisées (DEMS), ce samedi 24 mars 2018 à la faculté de médecine à Ben Aknoun (Alger).

Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) a exprimé dans un communiqué, paru à la suite de ce boycott, “l’engagement indéfectible” de ce mouvement de protestation à faire aboutir ses revendications.

Le Collectif a notamment profité de ce (re)boycott pour dénoncer une nouvelle fois les violences subies par les médecins résidents lundi 19 mars 2018, lors du boycott par les médecins résidents en ophtalmologie des examens du DEMS.

Des dizaines de médecins résidents, qui s’était déplacés à la faculté de médecine pour soutenir les ophtalmologues, ont été interdits d’accès par les forces de l’ordre, embarqués de forces à bord de fourgons de la police.

Plusieurs protestataires ont subi des violences, notamment Meriem Hadjab, radiologue, déléguée du CAMRA, fracturée à la main après avoir été “jetée” dans un fourgon.

Les médecins résidents arrêtés avaient été transférés vers des commissariats de communes adjacentes, telles celles de Draria, Chéraga ou Zéralda.

En réponse à ces violences, le Collectif avait organisé un “sit-in de l’honneur” dans l’enceinte du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Mustapha Pacha. 

Les médecins résidents ont exprimé la semaine passée leur détermination de durcir le mouvement de protestation, en boycottant les examens du DEMS, en envisageant de nouvelles activités et surtout, en recourant à une démission collective en cas d’exclusion de leur membres par la tutelle.

Les médecins résidents boycottent les examens du DEMS depuis le mois de décembre. Ils revendiquent, à travers cette grève, la révision du service civil dans sa forme actuelle.