TUNISIE
12/04/2019 19h:37 CET

Les lauréates du prix Fatma Fihria seront dévoilées samedi

Pour ne pas oublier Fatima Fihria!

FATIMA FIHRIA/ RENOVATION MIND

La troisième édition du prix Fatima Fihria pour la promotion de l’accès des femmes à la formation et aux responsabilités professionnelles en Méditerranée  livrera son verdict ce samedi 13 avril 2019 au musée national du Bardo. 

Une cérémonie de remise des prix aux lauréats sera organisée à cet effet, à l’occasion de la clôture de “Tunis, Capitale de la Femme Arabe 2018/2019” et de l’Organisation du “Forum De Tunis sur l’Egalité des Genres- 2019″.

“Il y a trois ans de cela, le prix Fatima Fihria a été initié par le réseau Med 21, en partenariat actif avec le ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Seniors, et celui, engagé, de l’Université Centrale afin de consacrer toute action pour la promotion de l’accès des femmes à la formation et aux responsabilités professionnelles en Méditerranée”, rapporte un communiqué de presse, dont le HuffPost Tunisie a reçu une copie.

Ce prix qui a pour but de rendre hommage à Fatima Fihria, cette femme emblématique née à Kairouan, vise à la promotion de l’accès des femmes à la formation et aux responsabilités professionnelles en Méditerranée.

Le jury du prix sera constitué de:

* Mohamed Nadir Aziza, président du programme MED21, 

* Houbeb Ajmi, présidente du Prix Fatima Fihria,

* Najla Allani, directrice exécutive du Prix Fatima Fihria,

* Larbi Ben Attia, président de l’association de soutien au Programme MED21,

* Alya Hamza, Coordinatrice du comité de soutien du Prix

* Un représentant du Ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Séniors et présidente d’honneur du Prix. 

De hautes personnalités des deux rives de la Méditerranée recevront le “Prix Fatima Fihria 2019”.

“Le nom du lauréat à titre posthume sera révélé au début de la cérémonie, étant donné l’importance historique de sa personnalité”, précise le communiqué. 

Le lendemain de la cérémonie, soit dimanche, une salle à l’université de Kairouan sera baptisée au nom de Fatima Fihria.

Mais qui est Fatima Fihria?

Donner le nom de Fatima Fihria à ce prix avait pour but de rendre hommage à cette femme exceptionnelle qui, par son action, joua un rôle essentiel dans la diffusion de la science et du savoir en dédiant sa vie et sa fortune à la création en 853 de la première université du monde, Al Qarawine devenue depuis un foyer de la culture universelle.

Fatima Fihria ou Oum al-Banîn, est originaire de Kairouan. Elle est issue du clan des Banu Fihr (famille des Fihrides) de la tribu de Quraych, clan qui s’est installé à Kairouan après la conquête du Maghreb par “Oqba ibn Nāfiʿ al Fihri”. 

Elle est la fille d’un riche marchand, Mohamed al-Fihri, qui s’installe à Fès au Maroc vers 825 ; ce dernier lui laissa à sa mort, à elle et sa sœur Meryem, un héritage colossal.

Fatima se consacre alors à la construction de la mosquée el-Qaraouiyyîn. Cette dernière a fait fonction aussi d’université. Elle est reconnue comme étant la plus ancienne université dans le monde, encore en activité.

Le fait que son nom n’apparaît dans aucun livre historique musulman avant le XIIIe siècle, a amené les historiens à remettre en question son existence ou son rôle dans la fondation de l’université el-Qaraouiyyîn.

En effet, l’historien Ibn Abî Zar’ a été le premier à l’évoquer dans ses ouvrages, quatre siècles après la mort de Fatima Fihria.

Selon certains récits, Fatima Fihria aurait administré la construction de la mosquée dans les moindres détails.  On raconte également qu’elle aurait jeûné durant deux ans, soit le temps de construction total de la mosquée el-Qaraouiyyîn.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.