MAROC
20/09/2019 16h:47 CET

Les jeunes marocains se joignent aux marches mondiales pour le climat les 20 et 27 septembre

A Marrakech, Rabat, Casablanca, Fès et Demnate.

Simon Dawson / Reuters
People attend a climate change demonstration in London, Britain, September 20, 2019. REUTERS/Simon Dawson

ENVIRONNEMENT - Des marches et un cri. En célébration de la grève mondiale pour le climat (climate strike) les 20 et 27 septembre, le Maroc se joint au mouvement via ses associations militant pour l’environnement. L’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AVESVT-Maroc), en partenariat avec Greenpeace et la Fondation Heinrich Böll Stiftung, organise plusieurs marches à travers le royaume. 

Dans un communiqué, l’AVESVT annonce ainsi qu’au cours de ce vendredi 20 septembre, une marche est prévue à Marrakech, tandis que quatre autres sont programmées pour le 27 septembre à Casablanca, Rabat, Fès et Demnate. Ces marches, qui se tiennent de 16h30 à 18h, verront la participation des clubs des jeunes et des organisations de l’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD), indique l’association.

Lançant un appel à la marche des jeunes pour le climat, l’AVESVT affirme que “le constat est sans appel, nous sommes face à une urgence climatique aux conséquences déjà irréversibles”. Pour cette association, les engagements pris par de nombreux pays, notamment à travers l’accord de Paris pour le climat ne suffisent pas. Les experts mondiaux, rappelle-t-elle, s’accordent à l’attester mettant en garde contre “la catastrophe climatique en cours” citant, pour preuve, les conclusions du rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). 

Faibles et lentes, les actions devant pallier à la situation ne prennent pas compte de l’aspect urgent qu’elle impose désormais, d’après l’association. “C’est pourtant notre survie qui est en jeu et pour faire face à ce défi de taille, il est donc impératif que toutes et tous, nous nous mobilisions et agissions pour exiger auprès de nos gouvernements une transition rapide vers un modèle durable et prospère”, lance l’association.

 Décidés à rallier les mouvements non-violents en faveur de l’environnement, les jeunes marocains répondent ainsi aux appels lancés par la militante suédoise Greta Thunberg par leur participation aux marches organisées partout dans le monde. Plus de deux millions de jeunes affiliés à des mouvements dans plus de 150 pays, qui ont fait grève pour le climat, veulent fédérer leurs voix pour un rappel unanime au “droit à un avenir décent sur une planète viable”.

L’AVESVT tient à préciser que les jeunes, premiers concernés par le changement climatique, ont décidé d’agir. “Le Maroc est un pays vulnérable aux dérèglements climatiques, il est donc désormais grand temps que la jeunesse marocaine rejoigne ce mouvement et exprime ses revendications. L’AVESVT Maroc appelle la jeunesse marocaine à rejoindre ce mouvement en grand nombre”.

“Une marche contre l’inaction politique, pour exiger des solutions immédiates”. Pour l’AVESVT, “l’état d’urgence climatique est déclaré! Bougeons-nous pour la planète et l’Humanité!”

Intéressés? Consultez le site internet de la Grève mondiale: https://fr.globalclimatestrike.net/

Pour plus amples informations concernant les marches organisées au Maroc (horaires et lieux): https://www.facebook.com/AESVTMAROC