MAROC
14/04/2018 09h:54 CET

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont tiré plus de 100 missiles sur la Syrie

La plupart des missiles ont été interceptés par les forces syriennes, selon le ministère russe de la Défense.

AFP

GUERRE - “Les États Unis, la France et le Royaume-Uni ont tiré plus de 100 missiles sur la Syrie”, selon le ministère russe de la Défense, ce samedi, notant que plusieurs d’entre eux ont été interceptés par les forces syriennes. 

“Plus de 100 missiles de croisière et missiles air-surface ont été tirés par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France depuis la mer et l’air sur des objectifs syriens militaires et civils”, a indiqué le ministère dans un communiqué cité par l’Agence de presse officielle RIA Novosti. 

Le ministère russe précise qu’“un nombre significatif” de ces missiles a été abattu par la défense aérienne syrienne.

La même source ajoute que 12 missiles de croisière ont été tirés sur un aérodrome situé près de Damas et que tous ont été interceptés par la défense antiaérienne syrienne. 

“Les systèmes de défense antiaérienne russes se trouvant sur le territoire syrien n’ont pas été utilisés pour contrer les frappes”, a précisé le ministère. D’après ce dernier, aucun missile occidental n’a touché les zones couvertes par les défenses aériennes de la Russie autour de ses bases de Tartous et Hmeimim en Syrie.

Les Russes ont indiqué que les missiles avaient été tirés depuis des navires américains en mer Rouge, par des avions volant au-dessus de la Méditerranée et par des bombardiers stratégiques américains venus de la base aérienne d’Al-Tanf, dans le sud-est de la Syrie. 

Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont ordonné, ce samedi 14 avril, des frappes ciblées contre la Syrie pour punir le régime de Bachar al-Assad accusé par Donald Trump d’avoir mené des “attaques chimiques monstrueuses”. 

“J’ai ordonné aux forces armées des Etats-Unis de lancer des frappes de précision sur des cibles associées aux capacités du dictateur syrien Bachar al-Assad en matière d’armes chimiques”, s’est exprimé Donald Trump, depuis la Maison Blanche, au moment où les tirs frappaient la Syrie. “Une opération combinée est désormais en cours avec la France et le Royaume-Uni, nous les remercions tous les deux”, a-t-il ajouté.