MAROC
05/06/2019 12h:15 CET

Les Etats-Unis interdisent à leurs ressortissants les voyages de groupes à Cuba

Washington fait pression sur Cuba qu'il accuse d'ingérence au Venezuela et de soutenir Nicolas Maduro.

mrtom-uk via Getty Images

INTERNATIONAL - Les Américains de nouveau interdits de se rendre à Cuba? C’est la dernière volonté des Etats-Unis qui ont annoncé, mardi, “des actions vigoureuses” pour empêcher que le voyage des citoyens et de vaisseaux américains à Cuba “n’enrichisse les services militaires, de sécurité et de renseignement” de l’île des Caraïbes. Surtout, Washington accuse La Havane de jouer un “rôle déstabilisateur” en Amérique latine.

Dès ce mercredi 5 juin, les autorités américaines interdisent à leurs ressortissants de voyager à Cuba sans une autorisation octroyée à des fins pédagogiques, a indiqué le département d’Etat dans un communiqué, ajoutant que Washington “ne permettra plus de visiter l’île via des navires de transport ou de tourisme, y compris les bateaux de croisière, les yachts et les avions privés”. 

Le département d’Etat a expliqué que les Etats-Unis tiennent le gouvernement cubain pour responsable de la “répression du peuple cubain, son ingérence au Vénézuela, et son rôle direct dans la crise humaine sous la direction de Nicolas Maduro”.

“Malgré de larges condamnations internationales, Maduro continue de saper les institutions de son pays (...). Soutenu par Cuba, il a causé un désastre humanitaire qui déstabilise la région”, poursuit le communiqué.

“Ces actions sont directement liées à l’industrie du tourisme, qui est fortement connectée aux secteurs militaire, de la sécurité et du renseignement à Cuba”, souligne la diplomatie américaine, accusant “le tourisme voilé” d’avoir “rempli les coffres de l’armée cubaine, celle-là même qui soutient Nicolas Maduro au Venezuela et qui réprime le peuple cubain sur l’île”. 

Sur Twitter, le chef de la diplomatie cubaine Bruno Rodriguez a dénoncé la volonté des États-Unis “d’asphyxier l’économie et de nuire au niveau de vie des Cubains pour nous arracher des concessions politiques”.

“Ils vont encore échouer”, a-t-il prédit. Ces mesures s’attaquent à un secteur-clé pour le pays, alors que le nombre de touristes américains dans l’île a presque doublé entre janvier et avril par rapport à la même période en 2018, selon des données du tourisme cubain.