MAROC
18/11/2018 10h:22 CET

Les États-Unis détermineront d'ici mardi qui a tué Jamal Khashoggi

Donald Trump a déclaré qu'il était "possible" que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane, soit impliqué personnellement.

SAUL LOEB via Getty Images

INTERNATIONAL - Le président américain Donald Trump a déclaré samedi 17 novembre que les Etats-Unis détermineraient “dans les deux prochains jours” qui a tué le Saoudien Jamal Khashoggi, assassiné le 2 octobre au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Parlant à des journalistes à Malibu, en Californie, où il a visité samedi des zones ravagées par les incendies, Donald Trump a annoncé qu’un “rapport complet” sur le point de savoir “qui l’a fait” serait achevé “dans les deux prochains jours”, soit dimanche ou lundi, puis il a mentionné un délai différent, “lundi ou mardi”.

Quelques heures plus tôt, Heather Nauert, porte-parole du département d’État américain (l’équivalent du ministère des Affaires étrangères), a déclaré que les États-Unis n’avaient, à ce stade, abouti à aucune “conclusion définitive” sur les responsabilités dans l’assassinat de Jamal Khashoggi.

Elle réagissait à des informations du Washington Post et du New York Times, qui citent des sources anonymes selon lesquelles la CIA a conclu que c’était le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane qui avait commandité l’assassinat du journaliste.

Heather Nauert a déclaré qu’au moment où elle parlait il était prématuré de désigner tel ou tel responsable. “Les récentes informations selon lesquelles le gouvernement américain a abouti à une conclusion définitive sont inexactes”, a-t-elle indiqué dans un communiqué. “Nombre de questions sans réponses demeurent”.