ALGÉRIE
07/02/2019 17h:37 CET

Les entreprises nationales visent les grandes enseignes internationales

DR

Plusieurs entreprises algériennes exportatrices de produits agricoles sont sur le point de conclure des contrats d’approvisionnements avec de grandes enseignes de la distribution en Europe, révèle l’APS.

Lors du Salon international des fruits et légumes de Berlin, « Fruits Logistica 2019 », les entreprises algériennes ont fait part de négociations « avancé » avec leurs partenaires étrangers. Les entreprises algériennes de production et de distribution des produits agricoles ont déjà un pied à l’international, mais elles exportent de petits volumes et de manière occasionnelle.

Avec la nouvelle politique d’encouragement des exportations hors hydrocarbures, ces entreprises ambitionnent, désormais, d’exporter des quantités plus importantes.

C’est le cas de l’entreprise Boublenza, dont le représentant présent à Berlin a fait part de l’intérêt de nombreux responsables de centrales d’achats allemandes pour introduire ses produits (poudre de caroubier et dérivés) dans la grande distribution du marché allemand.

D’autant plus que cette société a obtenu les certifications nécessaires pour faciliter l’accès aux marchés internationaux (certification Bio, Iso du management, Iso de la sécurité des denrées alimentaire, Certification international Halal). De son côté, le stand du groupe Tahraoui, a reçu la visite de dizaines de visiteurs professionnels intéressés par un éventuel approvisionnement en fruits et légumes algériens.

C’est en 2014 que l’entreprise Tahraoui s’est lancée dans l’exportation. Aujourd’hui, 30% de sa production est consacré aux marchés extérieurs. « Nous envoyons en Europe près de 60 tonnes par semaine de légumes et fruits (tomate, poivron, aubergine et melon). Et grâce à ce Salon, nous sommes en train de négocier avec des Russes et Saoudiens pour accéder à leurs marchés », a déclaré le représentant du groupe à l’APS.

L’entreprise ambitionne d’exporter 70% de sa production d’ici trois ans. Pour sa part, le P-dg du Groupe public de valorisation des produits agricoles (GVAPRO), Mustapha Belhanini, se dit satisfait de la participation algérienne au salon et note que les visiteurs sont intéressés par les produits agricoles algériens pour leurs prix concurrentiels et leur qualité.

« Beaucoup de nos filiales sont en discussion avec des entreprises européennes et arabes. Nous pouvons aller vers de grandes quantités d’exportation. Il suffit seulement de s’organiser davantage pour être à la hauteur des exigences des marchés extérieurs notamment en matière de conditionnement, packaging et de délais de livraison », estime le premier responsable de GVAPRO, qui regroupe 80 filiales.