TUNISIE
30/10/2018 21h:16 CET

Les enfants et les smartphones: Un jeu dangereux

Une campagne de sensibilisation a été menée dans 24 centres régionaux d’informatique pour enfants (CRIPE) où parents et enfants sont alertés sur les dangers des jeux électroniques.

Antonio_Diaz via Getty Images

6160 enfants, 580 parents et 58 cadres éducatifs ont été formés sur les risques liés aux jeux électroniques, a déclaré Naziha Laabidi, la ministre de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des seniors lors d’une séance plénière à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), lundi 29 octobre.

Cette formation s’ajoute à la campagne de sensibilisation menée dans 24 centres régionaux d’informatique pour enfants (CRIPE) où parents et enfants sont alertés sur les dangers des jeux électroniques. Ces jeux ont défrayé la chronique récemment après des cas de suicide d’enfants. 

La ministre invite vivement les parents à rester vigilants quant aux changements de comportement de leurs enfants. Outre les sms envoyés pour sensibiliser les Tunisiens, la justice interviendra désormais pour interdire totalement l’utilisation des smartphones par les enfants dans les établissements éducatifs, a-t-elle annoncé. 

Quels dangers des smartphones sur les enfants?

Une des dernières études en date, publiée en France, émane de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

Selon cette étude, les smartphones tout comme les tablettes auraient un fort impact sur les comportements cognitifs des enfants. Leur usage excessif, selon l’ANSES, entraîne des troubles de la concentration, de la mémoire et la coordination.

Toujours selon la même source, d’autres symptômes émanent de l’utilisation prolongée de smartphones: stress, anxiété, troubles du sommeil, fatigue....

Ces troubles affectant la santé mentale des plus jeunes pourraient donner lieu à des comportements à risques, à la dépression ou encore à des envies suicidaires.

Nadia Charfi, une pédopsychiatre, pointe du doigt les défaillances au niveau de l’éducation des enfants dès le plus jeune âge, comme le fait que les parents, cherchant la tranquillité, se débarrassent de leurs enfants en leur confiant une tablette ou un smartphone, a-t-elle déploré au HuffPost Tunisie.

 

LIRE AUSSI: Pédophilie en Tunisie: Comment faire pour protéger son enfant sur les réseaux sociaux

 

La pédopsychiatre explique l’engouement des enfants pour les écrans par le comportement des parents qui sont scotchés toute la journée à leur téléphone, en train de scruter leurs comptes. “C’est compréhensible qu’un enfant ait envie d’imiter ses parents. Ces derniers étalent d’ailleurs de plus en plus leur vie privée, publiant à outrance les photos de leurs enfants, leur moindre faits et gestes. Ils minimisent ou ignorent le fait qu’ils sont ainsi en train d’exposer leurs enfants”, fustige-t-elle.

Quelles solutions? La spécialiste recommande d’occuper les enfants avec des jeux participatifs qui les éloignent de l’état de passivité devant les écrans.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.