ALGÉRIE
11/12/2018 12h:19 CET

Les deux jeunes harragas de Raïs Hamidou rapatriés et inhumés

Facebook/La pointe Pescade

Ils étaient plusieurs centaines de personnes à avoir assisté à l’enterrement des deux jeunes harragas de Raïs Hamidou. Ghiles et Dadi ont été mis en terre en présence d’une foule nombreuse.

Après une longue attente, le temps qu’a duré l’autopsie, les corps des deux harragas disparus en mer fin novembre dernier près de la Sardaigne en Italie, sont arrivés en début de soirée à leur quartier Raïs Hamidou (la pointe pescade).

Une petite escale chez eux. Un dernier au revoir aux familles éplorées et le cortège funèbre reprend la route. Cette fois-ci vers sa destination finale: le cimetière de Ain Beniane. 

En dépit des heures d’attente vécues par les habitats de la commune en attendant la fin de l’autopsie et l’autorisation d’inhumation, la foule est restée compacte. Le cortège funèbre parvient au cimetière aux envions de 22H.

Des jeunes à la fleur de l’âge, les visages fermés, sont venus dire adieu à ceux avec qui ils partageaient leurs quotidiens espoirs et désespoirs. 

A motos ou en voitures, les jeunes avaient du mal à rejoindre le lieu de l’enterrement. La RN11qui reliait le grand rocher au cimetière de Ain Benian s’était transformée en grand parking où les policiers avaient du mal à faire passer les voitures de passage. 

La foule s’est dispersée dans le calme. Chacun avait gros sur le coeur. Les deux jeunes harragas reposent aujourd’hui face à cette Méditerranée qui les a fait tant rêver et qui a fini par les engloutir.