MAROC
12/12/2018 11h:06 CET

Les détails de la rencontre entre le roi Mohammed VI et le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres

Une audience qui survient suite à l'organisation de la conférence de Marrakech sur les migrations.

MAP

DIPLOMATIE - Le roi Mohammed VI a reçu, mardi 11 décembre après-midi au palais royal de Rabat, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, rapporte le cabinet royal dans un communiqué.

A cette occasion, Guterres a exprimé sa gratitude au souverain suite à l’organisation réussie, de la conférence intergouvernementale portant sur l’adoption du “Pacte Mondial pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières”, et qui a rassemblé plus de 150 États membres de l’ONU, en présence d’une vingtaine de chefs d’État et de gouvernements, les 10 et 11 décembre à Marrakech, souligne le cabinet royal.

L’homme politique de 69 ans a également relevé les acquis du Maroc en matière de droits de l’Homme ainsi que son rôle constructif en termes de coopération sud-sud et dans la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement durable et les changements climatiques, poursuit la même source.

De même, le SG de l’ONU a salué “l’engagement généreux et constant” du royaume aux opérations de “maintien et de consolidation de la paix”, notamment par les contingents des Forces armées royales déployés en République démocratique du Congo et en République centrafricaine.

2M

La question du Sahara marocain a, par ailleurs, été abordée à la lumière de la table ronde tenue à Genève les 5 et 6 décembre. Dans ce contexte, le souverain a réitéré le soutien du royaume aux efforts déployés par Antonio Guterres et son envoyé personnel, Horst Köhler, “afin de parvenir à une solution politique définitive à ce différend régional”.

L’audience, qui a également porté sur la situation dans la région du Maghreb et sur le continent africain, s’est déroulée en présence de Miguel Graca, assistant spécial du secrétaire général de l’ONU, Khassim Diagne, directeur des Affaires politiques au cabinet du secrétaire général, du côté onusien, ainsi que Fouad Ali El Himma, conseiller du roi et Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, du côté marocain.