ALGÉRIE
26/04/2019 09h:26 CET

Les Algériens manifestent un 10e vendredi pour réitérer leur rejet des symboles du pouvoir en place

Dix semaines plus tard, la détermination des Algériens est toujours intacte.  Aujourd’hui, vendredi 26 avril 2019, ils sortiront, une fois de plus, pour réitérer leurs revendications, exiger le départ des symboles du pouvoir en place, à commencer par Abdelkader Bensalah, Chef de l’Etat par intérim et Nourreddine Bedoui, Premier ministre. Les Algériens réagiront par la même occasion aux multiples discours de Gaid Salah, aux poursuites lancées par la justice contre des hommes d’affaires et aux limogeage de plusieurs responsables.

A Alger, les manifestants ont commencé à se rassembler, comme à leur habitude, peu après 08H30 à la Grande-Poste.

Le même mot d’ordre: “le peuple souhaite qu’ils partent tous” (Yetnahaw ga3). Les manifestants, venus de plusieurs villes et quartiers, se sont rassemblés, comme à leur accoutumée, au pied de l’édifice, drapés de l’emblème national tout en brandissant des pancartes.

Comme la semaine passée, un dispositif sécuritaire dissuasif a été mobilisé à la capitale. Des barrages filtrants de la police et de la DGSN ont été installés dans les banlieues d’Alger et aux sorties des wilayas.