ALGÉRIE
06/04/2018 16h:48 CET | Actualisé 06/04/2018 17h:25 CET

Les Algériennes plus diplômées que les garçons y compris dans les filières scientifiques

63 % de l’ensemble des diplômes du supérieur sont obtenus par des femmes

RYAD KRAMDI via Getty Images
Une résidente en médecine entourée de policiers lors d'un rassemblement de protestation à Alger, le 12 février 2018.

Les Algériennes sont plus nombreuses à obtenir un diplôme universitaire que les Algériens. Elle constituent 63% de l’ensemble des diplômés de l’Enseignement  supérieur, affirme le rapport mondial 2018 de l’UNESCO sur l’éducation dans son volet résumé sur l’égalité de genres. 

Ce constat, observeront les spécialistes, obéit à la tendance mondiale qui veut que le nombre de diplômés des universités se féminise de plus en plus. 

Mais l’analyse des données de 2007 à 2016 permet d’observer des différences notables entre les genres dans les différentes région du monde. 

Bien que les femmes soient plus nombreuses que les hommes à obtenir un diplôme dans de multiples pays, “elles sont sous-représentées dans les filières des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques”. Et c’est là précisément où les Algériennes font la différence, aux côtés des tunisiennes et des Albanaises. 

Les Algériennes constituent 54% des diplômés des filières scientifiques, soulignent-on dans le même document.

 

UNESCO- Rapport 2018

 

“Au Chili, au Ghana et en Suisse, moins d’un quart des diplômes de ces filières étaient obtenus par des femmes”, apprend-on alors qu’ en Albanie, en Algérie et en Tunisie, les femmes sont plus susceptibles que les hommes d’obtenir un tel diplôme”, ajoute-t-on. On précisera qu’en Algérie, “63 % de l’ensemble des diplômes du supérieur et 54 % des diplômes des filières des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques sont obtenus par des femmes.”

 

LIRE AUSSI: L’Algérie “1e pays arabe à dépasser le seuil de 30% de la représentation féminine dans les Assemblées”

Loading...