ALGÉRIE
10/08/2018 13h:27 CET | Actualisé 10/08/2018 13h:43 CET

Les 701 kilos de cocaïne ont transité par le port de Las Palmas

Le journal ABC dans son édition des Iles Canaries apporte deux nouvelles pièces au puzzle de cette affaire

Andrew Holt via Getty Images
Le port de Las Palmas par lequel a transité d'abord la cargaison de cocaïne

L’affaire des 701 kilogrammes de cocaïne saisis le 30 mai au large du port d’Oran n’intéresse pas que les Algériens. Les médias espagnols s’y intéressent de très près et tentent d’expliquer comment Kamel “le boucher”, principal accusé dans cette affaire, a tenté de faire passer sa cargaison vers l’Algérie et peut-être aussi vers l’Europe.

Dans sa livraison du 09 août, le journal espagnol ABC dans son édition des Iles Canaries apporte deux nouvelles pièces au puzzle de cette affaire qui continue de défrayer la chronique en Algérie. 

Selon ce quotidien, la cargaison de cocaïne, dans sa route du port brésilien de Santos vers l’Algérie, a d’abord transité par le port de Las Palmas. Un port, affirme-t-on, que “connait très bien Kamel Chikhi” puisque “le plus grand réfrigérateur qui opérerait avec les îles Canaries à partir du Brésil appartient à Minerva Foods”, la firme avec laquelle se faisait le commerce de viande congelée du prévenu.

ABC précise dans ce sillage que “Minerva Foods était détenue par des capitaux majoritairement saoudiens”. Les experts consultés par ABC hier ont d’ailleurs souligné qu’une “partie de la drogue qui traverse les îles Canaries finit par être consommée dans les pays du Golfe.”

ABC affirme aussi que “la collaboration de la Police nationale espagnole avec la Guardia Civile et l’Agence nationale d’identification fiscale Tributaria (AEAT) ont été à l’origine de la découverte de cette marchandise et ont constitué la clé du démantèlement de cette opération” bien préparée.

La transition par les deux ports espagnols, ajoute-t-on, Las Palmas et Valence, a permis d’alerter les autorités algériennes et de les mettre sur la trace de la cocaïne enfouie dans la cargaison de viande congelée.

Faisant le rapport avec une cargaison de cannabis à destination de l’Italie qui aurait transité par le même port et une possible similarité du mode d’emploi, le journal des Canaries explique que la suspicion avait été soulevée par l’utilisation de l’émetteur à l’approche des côtes nord-africaines. 

Aussi, ABC soupçonne les protagonistes de l’affaire de la cocaïne d’Oran d’avoir projeté de jeter la marchandise en mer et de bien la géolocaliser afin que celle-ci soit ramassée ultérieurement après tous les contrôles inhérents à la viande congelée. 

Loading...