TUNISIE
07/10/2018 11h:38 CET

Les 6 questions d’ordre sentimental les plus souvent posées aux voyants

La plus courante: vais-je rencontrer l’âme sœur?

nullplus via Getty Images

COUPLE - Dans ce monde pétri d’incertitude, beaucoup de gens se tournent vers les voyants et les médiums pour répondre aux questions vitales qu’ils se posent sur leur vie et leurs proches.

Debra Katz, voyante et assistante sociale à Los Angeles, confie au HuffPost que la plupart des questions que ses clients lui adressent portent sur leurs relations amoureuses. “J’ai rencontré des milliers de clients ces vingt-cinq dernières années, et je dirais que neuf personnes sur dix me posent des questions d’ordre sentimental”, explique-t-elle. “C’est sans doute la principale raison qui les pousse à consulter un voyant, ou en plus de leurs interrogations sur leur carrière ou le sens qu’ils donnent à leur vie.”

Les voyants font l’objet de beaucoup de scepticisme, mais cela n’en empêche pas certains de croire (ou, du moins, d’espérer) que ces séances peuvent leur fournir quelques indications sur leurs relations avec leur famille, leurs amis ou leur partenaire.

Ci-dessous, des voyants nous révèlent les questions que leurs clients ne cessent de leur poser au sujet de leurs relations amoureuses.

1. Vais-je rencontrer l’âme sœur?

D’après Cari Roy, voyante et médium à La Nouvelle-Orléans, c’est sans conteste la première question d’ordre sentimental que ses clients lui posent. Elle revient sur le tapis quasiment à chaque séance, que la personne soit célibataire et à la recherche du grand amour, ou en couple mais pas sûre d’être avec le bon partenaire.

 

“Quand on n’entretient pas une relation saine avec quelqu’un, on a tendance à se sentir seul au monde”, explique-t-elle. “On voit partout des exemples de couples heureux et on se demande si et quand ça va nous arriver. En ma qualité de voyante professionnelle, les gens se tournent souvent vers moi pour avoir des conseils sur tout ce qui a trait aux histoires d’amour.”

Sowande Mustakeem, une voyante, médium, numérologue et professeur d’études afro-américaines à l’université Washington de Saint-Louis, explique qu’elle demande à ses clients d’avoir une image très précise du partenaire potentiel qu’ils voudraient rencontrer.

“Je leur rappelle également qu’il faut être au clair sur ce qu’est l’âme sœur et ce qu’elle pourrait représenter dans notre vie en fonction de notre parcours personnel”, ajoute-t-telle. “Une telle prise de conscience peut nous faire comprendre ce qu’on cherche réellement en notre for intérieur, car les mots sont de puissants déclencheurs.”

2. Mon partenaire me trompe-t-il?

L’association américaine pour la thérapie conjugale et familiale estime que 25% des hommes et 15% des femmes en couple depuis longtemps ont déjà trompé leur partenaire. Quand on inclut les amours platoniques ou les actes autres que sexuels, ces chiffres sont encore plus élevés. Pas étonnant, donc, que les gens se tournent vers les voyants pour les aider à dissiper leurs craintes ou confirmer leurs soupçons.

“Dans le monde des sites de rencontre et des interactions sur les réseaux sociaux, qui ne cesse de prendre de l’ampleur, on est facilement tenté de s’écarter du droit chemin”, reprend Cari Roy. “Les gens sont de plus en plus habiles pour cacher ces liaisons, mais ils sont nombreux à se faire prendre. On fait souvent appel à moi pour tenter de découvrir la vérité. Quand le site de rencontres Ashley Madison a été piraté, mon activité a explosé.”

On interroge aussi régulièrement Debra Katz à ce sujet, mais elle préfère que ses clients lui demandent de décrire leur relation d’une manière générale, sans lui poser directement la fameuse question: “M’est-t-il/elle fidèle?”

“Comme ça, si une aventure extraconjugale a bel et bien lieu, ou une consommation de drogues illicites ou autres activités illégales, la vérité émergera toute seule: mon client et moi pouvons alors avoir la certitude que cette information provient d’une intuition, et non pas seulement de mon analyse”, poursuit-elle.

3. Est-ce que mon amant/ma maîtresse va quitter son/sa partenaire pour moi?

C’est une question difficile pour Cari Roy, car elle demande de faire abstraction de ce qu’elle pense des relations nées d’une infidélité. Bien qu’elle ait vu de nombreuses histoires de ce type se terminer, elle n’en tient pas compte dans sa réponse et analyse chaque relation au cas par cas.

“Je ne porte jamais de jugement sur ce genre de choses”, confie-t-elle. “Il arrive qu’on tombe amoureux au mauvais moment, et ce n’est pas à moi de dire si c’est bien ou mal. Mais je pratique la voyance depuis plus de trente ans et je peux vous dire que, d’après mon expérience, seuls 20% des relations de ce type finissent bien.”

4. Comment faire pour que mon amour soit réciproque?

Un amour non partagé est une forme de rejet douloureuse. Et se faire “ghoster”, pratique devenue bien trop courante dans l’univers des rencontres en ligne, est encore plus frustrant, car les gens ne peuvent que faire des suppositions et sont incapables de faire le deuil de la relation. Les clients de Shirley Lipner,voyante installée à Los Angeles, viennent souvent la consulter pour lui demander si des prétendants ayant subitement disparu de leur vie vont réapparaître.

“J’ai tellement de clients célibataires qui me posent cette question, parce que les gens se sentent de plus en plus isolés. Ils ont besoin de lien social”, explique-t-elle. “Mon conseil: oubliez les applis! A mon sens, les applis de rencontre favorisent l’absence d’intimité. Entrez de plain-pied dans votre vie et vous rencontrerez la personne faite pour vous.”

5. Mon divorce ou une séparation constituent-ils des échecs en amour?

Après vous être investi pendant des années, voire des décennies, dans une relation, une séparation peut donner le sentiment d’avoir perdu son temps, commis une erreur ou ”échoué” en amour. Or Laura LynneJackson, médium et voyante, auteure de “The Light Between Us”, best-seller du New York Times, insiste sur le fait que ce n’est pas le cas. Selon elle, c’est tout l’inverse et elle l’explique à ses clients.

“Un divorce ou une séparation peut indiquer que la relation a entièrement rempli le rôle qu’elle était censée jouer dans votre vie”, développe-t-elle. “Mettre fin à cette histoire signifie que vous en avez tiré la leçon, ce qui constitue une grande victoire dans votre cheminement personnel.”

D’après elle, poursuivre une relation sans amour, qui stagne, peut en réalité être une plus grosse “erreur”. “Quand une relation ne permet plus de s’épanouir, on risque de finir par s’enliser”, poursuit-elle. “C’est cet enlisement qui peut représenter un échec.”

Les gens qui mettent fin à une histoire d’amour mais arrivent à rester cordiaux avec leur ex, ou même à devenir amis, font un grand pas en avant, développe-t-elle. Parfois, cependant, il n’est pas sain ni même possible qu’un ex continue à faire partie de votre vie, en particulier quand on met un terme à une relation toxique ou violente. Et ce n’est pas grave.

“Pour ceux qui fuient une relation ou un mariage violent, l’essentiel est souvent d’attacher suffisamment d’importance à sa propre énergie vitale, à sa propre lumière, pour faire changer les choses”, estime-t-elle.

6. Puis-je résoudre un problème non réglé avec une personne décédée?

On n’a pas toujours la possibilité de se rabibocher avant le décès d’un proche, ni de dépasser les ressentiments et les regrets qu’on a nourris envers lui. Toutefois, d’après son expérience de médium et de voyante, Laura Lynne Jackson estime qu’il est toujours possible de dépasser des problèmes relationnels non résolus, même quand une personne est morte.

“Si elle vous a causé du tort ou n’a pas été capable de comprendre et d’assumer la responsabilité de ses actes, une fois qu’elle passe de l’autre côté, elle voit les choses différemment et tient à vous demander pardon”, affirme-t-elle. “Pendant une consultation, je transmets souvent des messages d’amour et de pardon entre la personne assise en face de moi et un parent ou un être cher passé de l’autre côté.”

On n’a pas nécessairement besoin de consulter un médium pour se remettre de ce genre de problèmes, précise-t-elle. Elle conseille à ses clients de demander un signe à la personne décédée, puis de rester à l’affût.

“Souvent, les morts utilisent des signes par défaut, comme des pièces ou des perturbations électriques – des messages vides sur votre téléphone ou des appels sans personne au bout du fil, une lumière qui vacille, un ordinateur ou un autre appareil électrique qui ne fonctionne pas correctement – mais aussi des oiseaux, des papillons, des libellules, des coccinelles ou des cerfs”, développe-t-elle. “Ils peuvent aussi envoyer des chansons ou des chiffres qui se répètent comme 11:11 ou 444.”

“Une relation ne s’arrête pas à la mort d’un proche”, ajoute-t-elle. “La mort est un passage, pas une impasse. Et l’amour et le pardon sont les liens les plus puissants qui nous unissent.”

Cet article, publié à l’origine sur le HuffPost américain, a été traduit par Laure Motet pour Fast for Word.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.