TUNISIE
02/08/2018 19h:08 CET

Les 40 migrants ont été accueillis en Tunisie dans l'attente de leur rapatriement

Les 40 migrants ont été transférés au centre d’accueil du Croissant Rouge Tunisien à Médenine, tout de suite après leur arrivée sur le sol tunisien.

Au matin du 1er Aout 2018, le remorqueur commercial ayant sauvé 40 migrants perdus en mer, au large de la méditerranée, après une panne de leur embarcation pneumatique, a enfin accosté, après 15 jours d’attente.

Cette décision a été annoncée quelques jours avant par le Chef du Gouvernement Youssef Chahed, lors d’une séance plénière. 

Les 40 migrants ont été transférés au centre d’accueil du Croissant Rouge Tunisien à Médenine, tout de suite après leur arrivée sur le sol tunisien. 

Le gouvernement tunisien est actuellement en train d’informer les différentes ambassades des pays des migrants, soit l’Egypte et plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne, afin de rapatrier les 40 rescapés. “Nous sommes en contact avec les différentes ambassades en Tunisie pour procéder au rapatriement des rescapés”, a annoncé Khemaies Jhinaoui.

Après 15 jours passés au large de Zarzis, au bord du remorqueur Sarost 5, les migrants ainsi que l’équipage ont enfin pu rejoindre la terre ferme. C’était un moment de soulagement pour eux et pour tous ceux qui ont suivi l’affaire de près, notamment la société civile, qui a fortement dénoncé l’apathie des différents pays face à cette situation.

Lire aussi: Bloqué au large de Zarzis depuis deux semaines: Le Sarost 5 avec à son bord 40 migrants va enfin accoster

“Ces migrants étaient malheureusement dans une situation humanitaire difficile. Il était inévitable pour la Tunisie, vu le refus des amis européens de les accueillir, de faire le nécessaire. La Tunisie, de par ses principes et l’importance qu’elle donne au côté humain à l’égard de nos frères africains les a accueillis”, a déclaré Khemaies Jhinaoui sur les ondes de Mosaique fm

 

“Sur le plan humanitaire, le Croissant Rouge a pris les mesures nécessaires pour leur apporter l’assistance médicale. Nous avons fait des visites médicales sur place, nous leur avons apporté nourriture et vêtements. La situation sanitaire s’est beaucoup améliorée par rapport aux premiers jours. Il y a eu des cas de gale, des problèmes d’hygiènes, etc. Maintenant, ils se portent mieux”, a déclaré Mongi Slim, Président du Croissant Rouge Tunisien à Médenine, au HuffPost Tunisie, à la veille de leur transfert. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.