MAROC
31/12/2018 09h:43 CET | Actualisé 31/12/2018 10h:00 CET

Ils vous ont touchés, indignés, fait réfléchir... Voici les 10 blogs les plus lus en 2018

Cette année encore, vous avez plébiscité les sujets de société.

GETTY IMAGES/MAXIM SHIPENKOV/FACEBOOK/

RÉTROSPECTIVE - Should I stay or should I go? (“Dois-je partir ou dois-rester) Cette question, beaucoup se la sont posée cette année, et nos blogueurs n’ont pas fait exception. En 2018, les textes traitant de la tentation au départ, mais aussi du retour, ont particulièrement fait réagir par nos lecteurs, que ces derniers soient ou non d’accord avec leurs auteurs. “Maroc: Partir ou rester?”, une tribune de Reda Dalil pourtant publiée en 2017, aura notamment trouvé écho auprès de nombreux lecteurs également en 2018.

Les sujets de société restent particulièrement plebiscités par notre lectorat. En 2018, la question éternelle des inégalités sociales continue de susciter le débat. Ainsi, si la tribune “Tu seras Lyautéen, mon fils” mettait en avant comment ce lycée français est devenue “synonyme de clivage, de nantissement et de reproduction sociale”, “Ce Maroc que l’on refuse de voir” rappelait de son côté les revendications du “Maroc oublié”.

Au sein du HuffPost Maroc, cette année a également vu naître une nouvelle rubrique, baptisée [+212] et qui rassemble un faisceau de regards sur le Maroc par des plumes expatriées, exilées, émigrées, nomades, membres de la diaspora marocaine à l’étranger. Une nouveauté qui a su trouver un public fidèle, puisque trois des tribunes publiées dans le cadre de cette rubrique font partie des blogs les plus lus en 2018.

Ces nombreux blogs sont autant de possibilités d’échanges, de discussions, de débat et questionnements que le HuffPost Maroc, à l’instar de nos confrères tunisiens et algériens du HuffPost Maghreb, continuera de nourrir en vous ouvrant à vous, lecteurs, ses colonnes. Voici les 10 blogs les plus lus en 2018, ceux qui vous ont le plus touchés, indignés, fait réfléchir...

  • [+212] Le mariage à tout prix?
    [+212] Le mariage à tout prix?
    Getty Image
    PARIS - Lorsque j’ai décidé de rentrer au Maroc après mes années étudiantes parisiennes et un passage à Londres, c’était les étoiles plein les yeux que j’affrontais de nouveau ma ville de cœur: Casablanca. J’avais 25 ans, j’avais passé mes années à l’étranger avec un grand sentiment de liberté et une indépendance totale, vis-à-vis de ma famille mais aussi de mes fréquentations masculines. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • Maroc: Partir ou rester?
    Maroc: Partir ou rester?
    Getty Image
    La fracture est telle que des milliers de Marocains éduqués ne se sentent plus chez eux dans ce pays. Leur tort: être allé à l'école, s'être appliqué, avoir voyagé, s'être civilisé, avoir appris des langues, vivre d'un métier qu'ils ont appris à la dure. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • Pourquoi la décision du roi Mohammed VI de ne pas recevoir Mohammed Ben Salman est judicieuse
    Pourquoi la décision du roi Mohammed VI de ne pas recevoir Mohammed Ben Salman est judicieuse
    FADEL SENNA VIA GETTY IMAGES
    Le Maroc doit repenser ses relations bilatérales avec l’Arabie saoudite. Le refus du roi Mohammed VI de recevoir le prince héritier Mohammed ben Salman est un pas dans la bonne direction. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • Sahara: La Russie n’est toujours pas un allié fiable du Maroc
    Sahara: La Russie n’est toujours pas un allié fiable du Maroc
    MAXIM SHIPENKOV VIA GETTY IMAGES
    La Russie a bloqué mercredi l’adoption par le Conseil de sécurité des Etats-Unis du projet de résolution sur le Sahara. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • "Tu seras Lyautéen, mon fils"
    Facebook
    Mardi après-midi à Casablanca. Le soleil est haut dans le ciel. Sur le boulevard du Lido, les oiseaux retentissent et les klaxons chantent. Je monte dans un taxi, sac à dos sur les épaules, lunettes de soleil sur le nez. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • Pourquoi les États-Unis ne doivent pas organiser le Mondial 2026
    Pourquoi les États-Unis ne doivent pas organiser le Mondial 2026
    AMR DALSH / REUTERS
    À première vue, la compétition pour déterminer qui organisera la Coupe du monde 2026, question qui sera tranchée mercredi 13 juin à Moscou, ressemble à s’y méprendre à une forme contemporaine de la bataille de David contre Goliath. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • DR
    TOURISME - Vous ne savez pas où partir en vacances? Pourquoi ne pas choisir la muse des peintres et photographes, le saphir marocain? J'ai nommé: Chefchaouen. Voici 10 raisons de la découvrir. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • [+212] Un aller simple hors du Maroc
    [+212] Un aller simple hors du Maroc
    VERONICA GARBUTT VIA GETTY IMAGES
    Quand on m’a demandé de contribuer à +212 j’ai réfléchi à l’histoire de mon rapport à la terre-mère, quasi-sainte pour certains. Il m’a semblé naturel de raconter pourquoi je l’ai quittée, et d’expliquer la raison d’un retour peu probable: la difficulté - ou dans mon cas l’incapacité - d’y vivre, en tant que femme libre, et émancipée. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • [+212] Au miel du Maroc, j'ai préféré le goudron des autres pays
    [+212] Au miel du Maroc, j'ai préféré le goudron des autres pays
    ANASS BACHAR VIA GETTY IMAGES
    *قطران بلادي و لا عسل بلاد الناس C’est ainsi qu’on nous enseigne qu’il faut préférer le goudron de son pays, au miel des pays d’autrui. L’histoire de ma migration prend le contre-pied du saint proverbe. J’ai fait le choix du goudron des autres pays, le préférant au miel de mon pays. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.
  • Ce Maroc que l’on refuse de voir
    Ce Maroc que l’on refuse de voir
    DZARZYCKA VIA GETTY IMAGES
    À l’heure où la saison touristique bat son plein au Maroc, avec ses festivals culturels internationaux aux invités prestigieux, ses séminaires pour cadres supérieurs dans le quartier des affaires de Casablanca, et ses touristes européens bronzant sur les côtes ou vagabondant dans les médinas, il existe un Maroc que personne ne veut voir. Continuez la lecture de ce blog sur le HuffPost Maroc.