MAROC
27/06/2018 13h:58 CET

L'envoyé spécial de l'ONU pour le Sahara reçu à Rabat

Deuxième tournée régionale pour Horst Köhler.

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE MAECI

INTERNATIONAL - Après avoir été reçu en Algérie et en Mauritanie, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Köhler, a été reçu ce mercredi 27 juin à Rabat par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI), Nasser Bourita.

Cette visite intervient dans le cadre de la deuxième tournée régionale du représentant onusien, après celle effectuée en octobre dernier.

Après Rabat, Horst Köhler poursuivra sa visite au Maroc dans les provinces du sud, indique le MAECI dans un communiqué, “pour constater de visu les efforts réalisés en matière de développement socio-économique dans la région”.

Cette nouvelle tournée suit l’adoption, le 27 avril, de la résolution 2414 par le conseil de sécurité de l’ONU, prorogeant de six mois la mission de l’ONU dans le Sahara (Minurso). Le conseil s’était notamment dit “préoccupé par la présence du Front Polisario dans la zone tampon de Guerguerat”, et avait demandé “son retrait immédiat”.

Le conseil onusien avait également demandé aux différentes parties “de reprendre les négociations sous les auspices du Secrétaire général” et prié ce dernier “de lui faire régulièrement, à chaque fois qu’il le jugera utile au cours de la période du mandat, des exposés sur l’état d’avancement de ces négociations”, dans le but de “parvenir à une solution politique réaliste, réalisable et durable basée sur le compromis”.

Il avait enfin demandé aux pays voisins “d’apporter une contribution importante au processus et de s’engager plus fortement pour progresser vers la solution politique”.

Horst Köhler, nommé envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU en août 2017, a rencontré en janvier dernier différents représentants du Polisario. Au mois de mars, le responsable s’est entretenu à Lisbonne avec le ministre marocain des Affaires étrangères. Ce dernier avait réaffirmé la position marocaine sur ce dossier, à savoir la proposition d’autonomie du Sahara.