MAROC
11/12/2018 15h:45 CET

L'Egypte limite la vente de gilets jaunes pour "éviter un mouvement similaire"

Le mouvement français de revendications sociales a des répercussions inattendues.

ASSOCIATED PRESS

EGYPTE - Le mouvement des gilets jaunes en France aura eu des conséquences inattendues. Selon Associated Press, citant des sources sécuritaires et des revendeurs, les autorités égyptiennes ont discrètement imposé des restrictions dans la vente de gilets jaunes. Selon l’agence de presse américaine, les autorités locales craignent un mouvement d’opposition similaire, à quelques mois du septième anniversaire de la révolution égyptienne de 2011, qui a renversé l’ancien président Hosni Moubarak. 

Ainsi, les revendeurs en gros de matériaux de sécurité n’ont plus le droit de vendre ces fameux gilets au détail. Seules les entreprises ayant fait une importante demande peuvent s’en procurer, mais ces dernières auront quand même besoin d’une autorisation de la police.

Des restrictions qui devraient rester en application jusqu’en janvier prochain, rapporte une source sécuritaire, précisant que les importateurs et revendeurs en gros de matériaux de sécurité ont été convoqués par des hauts fonctionnaires de police à une réunion au Caire, les informant des nouvelles règles.

A noter que la France n’est pas le seul pays où le port du gilet jaune sert de symbole revendicatif. Dans une moindre mesure, d’autres pays ont suivi le mouvement contestataire, à l’instar de la Belgique, l’Allemagne, la Bulgarie, les Pays-Bas et la Serbie et, hors Europe, l’Irak.