TUNISIE
14/09/2018 16h:20 CET | Actualisé 15/09/2018 08h:47 CET

Women In Africa (WIA) Initiative tient son deuxième sommet à la fin du mois: Rencontre avec sa présidente Hafsat Abiola (INTERVIEW)

Woman in Africa Initiative tiendra son deuxième sommet les 27 et 28 septembre 2018.

WiA Initiative

Women in Africa Initiative (WiA), première plateforme internationale de développement économique et d’accompagnement des femmes africaines leaders et à haut potentiel, tiendra son deuxième sommet mondial à Marrakech les 27 et 28 septembre prochain.

Véritable rendez-vous des femmes africaines, le sommet de WIA Initiative, se veut être un lieu d’échange et de rencontre afin que les synergies puissent ensemble faire enfin décoller l’Afrique.

Dans ce cadre, le HuffPost Tunisie est allé à la rencontre d’Hafsat Abiola, présidente de WIA initiative depuis le 05 juin 2018. Interview.

HuffPost Tunisie: Qu’est-ce que WIA initiative? Quelles sont vos objectifs?

Hafsat Abiola: Women in Africa Initiative est une plateforme qui veut connecter, valoriser et responsabiliser les femmes leaders et à fort potentiel en Afrique. 

En les regroupant dans un club, en organisant une série d’événements à travers le monde, en créant un institut et des bureaux pour permettre des partenariats à fort impact et une Fondation pour soutenir les femmes entrepreneurs, l’objectif de Women in Africa Initiative est de libérer le potentiel des femmes africaines.

WIA initiative veut valoriser la femme en Afrique. Comment concrètement aidez-vous à cela? 

Grâce à une gamme d’outils numériques et d’activités présentielles, WIA Initiative permet aux femmes d’encadrer d’autres femmes et propose une plateforme aux entreprises, aux organisations et aux gouvernements pour défendre les intérêts des femmes africaines mais également pour nouer des partenariats avec elles.

Le concept global a déjà été testé et a fait ses preuves par la fondatrice de la WIA Initiative, Aude de Thuin, une serial entrepreneure française, qui a créé et dirigé le Women’s Forum pendant deux décennies en tant qu’alternative au Forum économique mondial de Davos. Aujourd’hui, le Women’s Forum est une marque mondialement reconnue avec un réseau de femmes dirigeantes dans différents secteurs comme dans le monde des affaires, de la politique ou dans la sphère sociale. WIA initiative a la chance de tirer parti de ces relations et s’efforce d’obtenir encore plus de soutiens et de partenaires afin d’offrir aux femmes en Afrique une plateforme performante et unique en son genre.

Concrètement, nous avons pu développer des partenariats avec des leaders mondiaux des secteurs du conseil, de l’agriculture, de la banque, de l’industrie de la beauté, du secteur pharmaceutique, de l’éducation et des médias; nous travaillons aussi activement à l’élargissement de cette communauté qui nous soutient afin qu’ils mettent à disposition des ressources au nom de nos membres.

Hafsat Abiola


Quelques exemples peuvent aider à illustrer notre façon de travailler. Avec Deloitte, WIA Initiative a été en mesure de réunir des femmes dans le secteur agricole et des experts de l’industrie afin de trouver des moyens d’améliorer la productivité. En partenariat avec Roland Berger, notre Initiative a mené des recherches sur les femmes entrepreneurs afin de déterminer leurs besoins et défis prioritaires et d’identifier les entreprises les plus viables afin que ces femmes puissent bénéficier de parrainages et de bourses grâce aux efforts de notre Fondation.

51 entrepreneures représentant 51 des 54 pays d’Afrique participeront à notre 2ème Sommet annuel à Marrakech.Ces femmes innovantes bénéficieront formation et pour certaines d’entre elles de la possibilité de présenter leurs entreprises lors d’une soirée dédiée, le jeudi 27 septembre.


Nous organisons également des manifestations à travers le monde pour mieux faire connaître les femmes leaders africaines auprès du public. Le plus important de ces événements est le sommet annuel qui se tient à Marrakech en septembre. Si vos lecteurs ne peuvent pas assister au Sommet cette année, ils pourront se joindre à nous en 2019. Le sommet aura lieu au même endroit mais en octobre. 

Vous aviez affirmé dans une précédente interview que la femme en Afrique peut changer le continent. Comment pourra-t-elle le faire? 

Archimède a dit un jour: “Donnez-moi un point d’appui et un levier et je soulèverai le monde”. Il parlait de physique, mais ses mots servent également de métaphore.

Malgré des obstacles incroyables, les femmes en Afrique font bouger leur monde. Elles représentent 60% des producteurs alimentaires du continent. Elles créent des entreprises à travers lesquelles elles soutiennent leurs familles. Elles dominent le secteur social où elles sont à l’avant-garde de la création d’organisations non gouvernementales qui plaident en faveur de politiques visant à résoudre un éventail de problèmes allant des services publics pour les plus démunis à la violence contre les femmes et les filles. Elles représentent environ 25% du leadership politique du continent et elles utilisent leur présence à la table des négociations pour améliorer le fonctionnement des gouvernements en encourageant la responsabilisation et en allouant des ressources pour l’éducation et les soins de santé.

Imaginez ce qu’elles pourraient faire si elles avaient une force qui élimine activement les obstacles, accélère le soutien et mobilise de puissants acteurs pour défendre leurs efforts. Le potentiel de la femme africaine serait libéré et elle changerait son monde.

Éducation,formations, entrepreneuriat...De nombreux domaines où il reste beaucoup à faire en Afrique, en particulier en ce qui concerne les femmes. Comment allez-vous aider les femmes africaines dans ces domaines précisément?

WIA travaille en partenariat avec des acteurs importants qui partagent notre vision de la femme africaine en tant qu’actrice du changement et qui sont prêts à catalyser son succès. Les besoins éducatifs, de formation, entrepreneuriaux ou de coaching des femmes diffèrent donc nous cherchons à offrir un menu diversifié de solutions, tirant parti de la présence omniprésente des réseaux sociaux. Par ailleurs, notre réseau de 28 Ambassadrices maille plus de la moitié du continent et œuvre pour susciter l’implication des communautés locales et du plus grand nombre possibles de nos membres.

Si vous avez maintenant la possibilité de parler à toutes les femmes africaines, quel serait votre message?

Prenez votre place sans vous excuser. Personne d’autre ne pourra occuper l’espace comme vous le feriez, et votre absence sera ressentie dans tous les domaines.

Lorsque vous êtes présentes, tout ce qui n’était pas possible avant devient possible. Donc, si vous voulez progresser pour vous-même, pour votre famille, votre communauté, votre pays, votre continent ou votre monde: prenez votre place à chaque table où des décisions sont prises pour vous. Que ce soit sur le marché agricole ou sur le marché boursier; à l’usine ou dans le bureau du PDG; au conseil du village ou au Conseil de Sécurité, prenez votre place et soyez le changement que vous souhaitez voir.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.