ALGÉRIE
22/10/2018 17h:19 CET | Actualisé 23/10/2018 10h:52 CET

“Le voyage de la honte”: Le sociologue Nacer Djabi raconte l’expulsion d’un jeune Algérien sur un vol d’Air France

Ce sont des voyages de la honte qui seraient devenues une routine très banale sur les compagnies françaises, allemandes et autres, selon le témoignage de nombreux passagers

France 24/ Les observateurs
Archives-Expulsion d'un Algérien du territoire français (2017)

L’ancien professeur de sociologie, Nacer Djabi, fait ce lundi, sur sa page Facebook, le récit d’un “voyage de la honte”, celui de l’expulsion d’un jeune algérien à bord d’un vol d’Air France. Nous en livrons la traduction 

 “Vol numéro AF 1745FD, Paris-Alger, le soir du dimanche 21 octobre. Ce fut un très triste voyage pour moi et pour de nombreux voyageurs dont des familles et des enfants en partance pour l’Algérie à l’occasion des vacances d’automne.

Il y avait parmi nous, dans l’avion, une jeune Algérien expulsé de France après avoir purgé une peine de cinq ans de prison dans ce pays, selon le policier français qui l’accompagnait. Le jeune homme avait les poings et les pieds liés et il était bâillonné. Comme  on le fait pour les chiens et les animaux sauvages. Il était sous la surveillance d’une policière, et d’un policier français d’origine algérienne. Du moins selon les propos de la policière.

Le jeune homme hurlait et insultait en usant d’un français approximatif pour dire son refus de revenir dans son pays, cela a duré jusqu’au décollage de l’avion. Une fois qu’il a compris que le retour en France n’était plus possible, il s’est tu.

Une scène horrible qui a touché de nombreux passagers, et qui a donné une image terriblement négative du pays à des passagers de différentes nationalités qui s’y rendent, peut-être pour la première fois pour certains d’entre eux.

 Ce sont des voyages de la honte qui seraient devenues une routine très banale sur les compagnies françaises, allemandes et autres, selon le témoignage de nombreux passagers.

 Jusqu’à quand durera cette image humiliante? Jusqu’à quand l’Algérien continuera-il à fuir son pays de cette manière préférant la prison en France plutôt que d’y retourner?

Ce voyage de la honte est  un condensé de nos problèmes et de nos échecs en tant que système politique et en tant que société.”