MAROC
09/07/2019 14h:33 CET

Le visage retouché de Frida Kahlo pour cette publicité ne passe pas

Le monosourcil de l'artiste, supprimé dans une publicité pour Ulta Beauty, est pourtant un emblème de son féminisme.

PUBLICITÉ - Une nouvelle collection de maquillage de la marque Ulta Beauty rend hommage à l’artiste Frida Kahlo avec le message: “Ne vous excusez jamais de qui vous êtes”. Cela n’a pas empêché les publicitaires de retoucher la photo pour blanchir la peau et réduire les fameux sourcils de la peintre mexicaine (voir la photo ci-dessous). 

Le célèbre monosourcil de Frida Kahlo est pourtant le symbole emblématique de son féminisme. Un étendard brandi contre les canons de la beauté féminine repris dans le monde entier, qui a été supprimé au montage pour plier son image à la norme dominante.

Capture d'écran Insagram

La publicité a immédiatement suscité des réactions négatives sur les réseaux sociaux. Non seulement les retouches sont pointées du doigt, mais les internautes critiquent aussi le fait d’ériger “la fille de la révolution”, comme elle se qualifiait elle-même, en symbole d’une marque de maquillage cotée en bourse. 

Le HuffPost

Les messages rappellent les positions féministes, anticonformistes et communistes qu’elle a défendues toute sa vie. 

“Pourquoi son visage sur leurs produits? Frida Kalho haïssait le capitalisme et n’aurait jamais voulu aider des grandes entreprises à vendre des produits cosmétiques”, tweete par exemple une internaute. Pour une autre, “la collection est offensante et totalement irrespectueuse”.

L’année dernière, une poupée Frida Khalo avec la peau blanche et sans monosourcil avait provoqué une polémique similaire. La famille de l’artiste mexicaine avait contesté à la société Mattel le droit de commercialiser ce jouet pour des raisons de droits à l’image mais aussi parce que la poupée ne représentait pas correctement Frida Khalo. 

“J’aurais voulu que la poupée ait davantage les traits de Frida, pas cette poupée aux yeux clairs. La poupée devrait représenter tout ce qu’incarnait ma tante: sa force”, avait dénoncé ses proches, interrogés par l’AFP.  

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.