TUNISIE
22/05/2019 13h:31 CET | Actualisé 22/05/2019 13h:33 CET

Le Tunisien Mansour Barnaoui remporte le tournoi Road FC en Corée du Sud

Il a remporté la finale du tournoi mondial Road FC et empoché un chèque d’un million de dollars.

Road FC/twitter

Mansour Barnaoui, ce Tunisien de 26 ans vient de remporter, samedi 18 mai, à Jeju-si en Corée du Sud la finale du tournoi du ROAD FC et remporter par la même occasion la modique somme de 1 million de dollars, soit plus de trois milliards de dinars tunisiens, le plus gros cachet jamais attribué à un boxeur tunisien. 

Il a vaincu le champion en titre Kwon A-Sol, Sud-Coréen plus vieux (32 ans), plus expérimenté (29 combats) et plus lourd (80 Kilos), par une soumission au premier tour avec un étranglement arrière pour devenir  le champion des poids légers de la promotion. 

“Ce qui permet au combattant originaire de Malakoff de gagner également la somme d’un million de dollars. La suite de sa carrière dans le MMA s’annonce prometteuse,” rapporte RFI.

Ce n’était pas n’importe quel combat : c’était le face-à-face le plus attendu de la soirée.

“Dans la cage, quand l’heure du combat est venue, l’histoire fut bien différente. Mansour Barnaoui, 26 ans, 21 combats (dont 17 victoires) et 70 kilos sur la balance, a rapidement pris le dessus sur un Kwon A-Sol totalement dominé”, raconte RFI.

“Né à Tunis, Mansour Barnaoui avait seulement deux semaines quand ses parents arrivèrent à Malakoff (Hauts-de-Seine)” précise le journal Le Parisien . Sa famille n’a jamais quitté le deux-pièces où elle s’est installée. Mais cela va vraisemblablement bientôt changer. ” J’achèterai une maison pour mettre à l’abri les membres de ma famille,” confie “l’Afro-Samouraï”, comme on le surnomme en Asie, au journal.

Cette victoire pourrait aussi lui de permettre de réaliser un autre rêve en décrochant enfin un passeport français. “Jusqu’à maintenant, toutes ses demandes ont été refusées en raison de contrats de travail signés à l’étranger puisque le MMA de compétition n’est pas reconnu en France,” révèle la même source.

“Ce tournoi a été long, la patience paie. Cette victoire n’aurait pu être possible sans le soutien inconditionnel de ma famille, de ma team, de mes amis, de mes partenaires d’entraînement, de ma ville et de tous ceux qui ont cru en moi. Cette victoire est la nôtre,” a-t-il posté sur les réseaux sociaux.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.